Jeremy Ménez, un talent pas assez exploité