12

Actuel deuxième meilleur buteur de Serie A et nouvelle coqueluche de la squadra azzurra, Andrea Belotti est le joueur incontournable de cette première partie de saison en Italie. Avec 13 buts en 16 matchs avant la trêve, le joueur de 23 ans contribue grandement à la 9ème place qu’occupe à ce jour le Torino en championnat et semble porter sur ses épaules les espoirs du peuple grenat.

En dehors de la Botte, cependant, le prodige italien reste assez peu connu du grand public.
Si cette relative indifférence est plutôt étonnante d’un point de vue statistique, elle n’est pas illogique au regard de ses caractéristiques. Andrea Belotti a un profil peu étincelant. Il a un caractère peu extravagant. Et un itinéraire peu fulgurant.

Itinéraire d’un joueur appliqué

Le parcours du Gallo a connu une évolution plutôt linéaire et discrète. Lancé en pro en 2012 avec Albinoleffe en Prima divisione (troisième division italienne), il dispute 31 matchs au cours desquels il marque 12 buts. Palerme flaire alors le potentiel et constitue un véritable tremplin pour le joueur. Il y arrive en prêt en septembre 2013, survole la Serie B avec son équipe, gagne le championnat 5 journées avant la fin, et se promeut en Serie A. Belotti a alors 20 ans, est racheté par l’US Palerme, et fait ses débuts dans l’élite le 30 août 2014. 38 journées plus tard, il Gallo a marqué 6 buts et part pour le Torino, qui le signe pour 7.5 millions d’euros. Au Toro, le joueur connaît des débuts un peu difficiles, avec seulement 1 but marqué lors de la phase aller, avant de prendre confiance, d’exploser et d’en marquer 11 après la trêve. Le 20 mars 2016, il met fin au record d’invincibilité de Gianluigi Buffon en marquant sur penalty à la 47ème minute. Cette saison, il est déjà à 13 buts en 17 matchs, avec notamment un triplé contre Bologna. Il a prolongé son contrat avec le Torino en décembre dernier jusqu’en 2021.

En bref, la progression d’Andrea Belotti est un cas d’école. Prima divisione, puis Serie B, puis Serie A, avec 6 buts lors de sa première saison dans l’élite, 12 lors de la deuxième, et déjà 13 à la moitié du championnat cette année.

Son évolution lente mais progressive procède de son caractère calme mais déterminé et de son profil peu spectaculaire mais efficace. Belotti est tranquille et humble. Il est régulier et appliqué. Il n’a pas explosé ; il a travaillé. Son potentiel n’a pas toujours été évident à déceler, comme en témoigne son test raté à l’Atalanta lorsqu’il était jeune, qui l’a ensuite entraîné vers Albinoleffe. Il a gravi les échelons un par un, petit à petit, avec sérieux et implication.
Loin des standards du 9 star, il Gallo a su tirer profit de ses qualités et s’impose aujourd’hui comme le futur de l’Italie.

Belotti ou le culte de la polyvalence

Au premier regard, Belotti a un physique ordinaire, une technique satisfaisante mais pas exceptionnelle, et une vitesse plutôt moyenne. Peu habitué des coups d’éclat, il brille plutôt par sa régularité et son efficacité.

Toujours au bon endroit au bon moment, Belotti a un QI foot avoisinant les 150. Son intelligence dans le jeu lui permet d’anticiper chaque action. Il se démarque avec une facilité déconcertante, et se tient constamment dans une position qui permet à ses partenaires de le trouver. Véritable renard des surfaces, son sens du mouvement et du placement est remarquable. Il suit toujours l’action, comme en témoigne le nombre incalculable de fois où il marque en reprenant un ballon contré. Son intelligence dans les déplacements et dans les appels le rend impossible à suivre, son efficacité et son réalisme font le reste. C’est si simple.

En plus d’être intelligent et efficace, il Gallo est volontaire et déterminé. La persévérance dont il a fait preuve dans sa carrière, on la retrouve sur le terrain. Il n’abandonne jamais. Il ne touche pas beaucoup de ballons, mais il est toujours en mouvement. Il trottine, suit l’action, bouge, observe, analyse, et propose. Joueur généreux et inépuisable, il profite aussi de sa position pour presser sans relâche les défenseurs et gêner les premières relances.

Son intelligence et sa détermination sont complétées par une polyvalence assez remarquable. Belotti est performant des deux pieds et de la tête (15 buts marqués au total cette saison : 5 de la tête, 5 du droit, 5 du gauche). Il marque aussi bien en une touche qu’en plusieurs touches de balle. Il est puissant et précis. Il s’illustre par son efficacité dans et en dehors de la surface. Il est un véritable poison pour les défenseurs tant par ses qualités avec que sans ballon.

Quelles perspectives pour il Gallo ?

Si Belotti continue sur sa lancée, son futur s’annonce rayonnant. Il se fait peu à peu sa place dans une équipe nationale en reconstruction, qui compte sur des jeunes prometteurs comme lui pour redonner un nouveau souffle à la Squadra azzurra. Convoqué le 27 août 2016 par Ventura, son ancien entraîneur au Torino, il fait sa première apparition sous le maillot italien le 1er septembre contre la France. Depuis, il a marqué 3 buts en 5 matchs avec sa sélection, dont un doublé (et une passe décisive) contre le Liechtenstein. De l’autre côté des Alpes, on voit déjà en lui le 9 que la nazionale attendait depuis si longtemps.

Son avenir en club est plus incertain. Il semble assez évident que le maillot grenat sera bientôt trop petit pour lui, et qu’il devra alors trouver une équipe dont les ambitions sont à la hauteur de ses qualités. Logiquement, son avenir devrait être en Italie. Le Torino s’en est assuré en introduisant une clause libératoire de 100 millions d’euros pour les clubs étrangers, et en refusant la semaine dernière une offre de 65 millions d’euros d’Arsenal. Mais le club anglais continue à insister et devrait revenir à la charge lors du mercato estival. Au sein de la Botte, la piste milanaise pourrait aussi être envisagée, Belotti étant un grand fan du Milan AC depuis son enfance. Alors que le club rossonero est en pleine renaissance, que son orientation sportive semble se concentrer sur des jeunes talents italiens, et qu’un renforcement de l’attaque sera rapidement indispensable pour satisfaire aux ambitions des nouveaux investisseurs, le profil de Belotti pourrait être intéressant. A bon entendeur.

Photo credits : MARCO BERTORELLO / AFP