5

Première demi-finale aller de Ligue des Champions, et derby madrilène. Deux bonnes raisons pour ne pas rater ce face à face Zidane-Simeone. Après cette première confrontation, c’est le Real qui a pris l’avantage quant à une probable qualification en finale. Score final 3-0. Les notes !

La bande à Zizou

Navas  : Il a eu deux interventions à faire à la 17ème et à la 76ème, il les a faites.

Marcelo  : Sûrement la meilleure saison de sa carrière, non seulement dans son niveau de jeu mais également dans son volume. L’exemple le plus marquant est sans aucun doute ses interventions défensives.

Ramos  : A bien muselé les GG (ce gênant surnom) et a effectué une presque-passe dé en adressant un très bon centre à Casemiro.

Varane  : Tout comme son compère en défense centrale, il a fait le taff. Ce qui est on ne peut plus impressionnant au vu de son faible niveau depuis plus d’un an.

Carvajal  : Auteur d’une bonne première période, il s’est blessé et a été remplacé par Nacho qui a fait également une bonne prestation () en nous confirmant qu’il peut jouer à tous les postes en défense. ¡Animo Danilo!

Casemiro  : Seul joueur du Real qui n’a pas surnagé. Le temps des rires et des chants n’est pas encore venu pour lui…

Modric  : Son père spirituel est sans aucun doute Gérard Majax tant il a éclaboussé le match de sa magie. Lukita is still the best, bitches !

Kroos  : Son pied droit, non c’est trop. Je sais pas s’il est téléguidé ou quoi que ce soit mais c’est fabuleux. Entre passes lasers, frappes enroulées et centres, il a offert caramel sur caramel.

Isco  : Dans la continuité de ses très bonnes performances, il nous a sorti un grosse prestation et a fait taire les haters qui disaient qu’il n’avait fait son meilleur match que contre la Corogne.

Cristiano  : Il a placé ses cojones (et aussi une tête, une grosse frappe en force et un plat du pied) sur le match. Ajoutons à cela un bon travail défensif et une véritable implication et vous avez un Ballon d’Or.

Benzema  :  Malgré ses ratés à la 6ème et à la 29ème minutes de jeu, il a été plutôt bon dans le jeu sans ballon et intelligent avec. Mais ça manque de tranchant Karim.

La bande à Cholo

Oblak  : Un corps à servir de perche pour Renaud Lavillenie, des mains à faire passer les plus grands gardiens pour des manchots. On comprend tellement pourquoi Mourinho s’apprête à se jeter sur lui.

Filipe Luis  : Si l’un d’entre vous est compatible avec lui, Filipe aurait bien besoin d’un rein après ses duels avec Isco. Voire peut-être deux.

Godin  : Siroté, gargarisé et recraché par Ronaldo. A, pour une fois, plus joué avec ses coudes qu’avec sa tête.

Savic  : Le sosie officiel d’Arnaud Tsamère n’aura pas fait oublier Gimenez, blessé. Difficile soirée pour le Monténégrin (non non Stéphane Guy, il n’est pas Serbe).

L.Hernandez  : Plus habile pour gifler sa meuf que pour gifler la BIC. Capable de beaucoup mieux. Comme ses collègues, il a vécu une soirée sans, sans être le pire des quatre de derrière.

Saul  : Je suis Saul au monde. Y’a rien à faire j’suis Saul au monde. Et surtout sans solution ce soir.

Gabi  : Le charisme, la prestance, la sérénité. Tout ce qu’il pourrait avoir s’il n’était pas espagnol. Toujours là pour faire une faute, un peu moins présent pour casser les lignes.

Koke  : Koke Resurreccion. Sauf que les résurrections, c’est plutôt à Pâques. Et ce soir, le Koke qu’on a connu n’est pas apparu. Son double maléfique doit quitter son corps, et rapidement.

Carrasco  : A défaut d’être ultra performant, il aura eu le mérite de montrer un peu de football, dans une équipe qui en manque quand même cruellement. Une grinta belge que l’on ne soupçonnait pas. Il ferreira mieux au retour.

Gameiro  : Il a croqué la seule demi occasion de l’Atleti. Rapidement sorti par Simeone, on sent qu’il est un peu en déçà pour ce genre de rencontres couperets.

Griezmann  : Meilleur récupérateur de l’Atleti, il se sera quand même fait raser par Varane, Casemiro et Ramos. Et sans Gillette Mach 3 Turbo Power.