1

Deuxième match de la semaine pour l’équipe de France et deuxième choc fondamental en vue de la Coupe du Monde 2018. Les Bleus affrontaient ce soir le Luxembourg au Stadium de Toulouse. Après un match frustrant et des montants touchés plusieurs fois, les Français doivent se contenter d’un très mauvais 0-0. Suspense relancé dans le groupe !

Les notes des Bleus :

Lloris () : Le portier français n’a pas eu énormément de travail, mais il était tout heureux de voir son poteau le sauver à 10 minutes de la fin.

Kurzawa () : On attend plus du latéral parisien. Manque de rigueur technique et d’impact physique.

Umtiti () :Match correct. Il a été là pour allumer l’extincteur après le poteau de Rodriguez.

Koscielny () : Une passe mal assurée au retour des vestiaires, pris de vitesse par Rodrigues sur l’action qui amène le poteau luxembourgeois. On était loin de l’assurance tout risque.

Sidibé () : Sûrement l’un des meilleurs français du soir après Mbappé et Kanté. Autoritaire défensivement et omniprésent offensivement (à deux doigts d’inscrire un but de la tête avant l’heure de jeu). Il prouve qu’on peut compter sur lui à un poste où l’EdF se cherche encore un titulaire indiscutable.

Lemar () : Au four et au moulin, le Monégasque n’a jamais vraiment été dangereux. Ses frappes sur « rebonds » offensifs ont souvent été contrées, quand ses coups de pied arrêtés ont manqué de précision.

Kanté () : Le meilleur joueur de Premier League a, comme à son habitude, enfilé son costume de pieuvre pour gratter des ballons ça et là. Il a fait son job, as usual.

Pogba () : Un premier quart d’heure catastrophique, avant de s’improviser artilleur de la 1ère mi-temps, sans succès. Prendre des initiatives, c’est bien, être efficace, c’est mieux.

Mbappé () : Subtil, génial, magique. Le dictionnaire ne regorge pas d’assez de qualificatifs lorsque le néo-parisien touche le ballon. A tendance à parfois oublier ses coéquipiers … Remplacé à l’heure de jeu par Coman, alors qu’il semblait être le seul Bleu à pouvoir créer l’étincelle.

Griezmann () : Il s’est créé les deux plus franches occasions de la première MT. Si son coup-franc de 30 m aurait mérité un meilleur sort que la barre transversale, on peut lui en vouloir sur son plat du pied mal assuré à la 10e. Plus discret lors du second acte.

Giroud () : Si on l’avait peu vu face aux Pays-bas, on ne l’a tout simplement pas aperçu aujourd’hui. Face à une équipe aussi abordable que le Luxembourg, c’est inquiétant. Assez pour que Deschamps revoie sa position ?