2

Soirée de gala à Saint-Symphorien qui accueillait pour cette 5ème journée de ligue 1 le combat de David contre Goliath. Metz, dernier, affrontait le PSG, premier, dans un match sans suspense -surtout après le carton rouge. Débarqué en Moselle avec le quatuor Neymar-Mbappé-Draxler-Cavani sous son chapeau, Goliath n’a fait qu’une bouchée du petit poucet messin. Résutat : 5-1. Bulletin de notes.

Les notes du PSG :

Areola  : 1 tir cadré un but, et une boulette en début de deuxième mi-temps qui a bien failli coûter cher.

Berchiche  : L’Homme Qui N’a Jamais Eté Présenté était attendu au tournant après des premiers pas compliqués cet été. Il a été plutôt intéressant offensivement par ses appels et ses bons centres en première mi-temps, et a failli y aller de son petit but.

Kimpembe  : Encore un match solide, dans la lignée de ses dernières apparitions. Anticipation, physique et engagement. O monstro ?

Marquinhos  : A bien tenté de déstabiliser Areola pour réhabiliter son pote Kevin, mais sans succès. Bien plus précis sur ses quelques interventions que sur cette passe en retrait.

Meunier  : tu dors. Vraisemblablement fatigué par son match tonitruant avec la Belgique, ThomMills a roupillé sur son côté droit pendant 90 minutes.

Rabiot  : Match un peu brouillon. Pas tout à fait à son niveau habituel, le roi Rabiot a tout de même su illuminer le milieu de terrain par intermitences.

Motta  : Solide, papa Motta a fait son match, comme d’hab. Toujours pas prêt pour la retraite.

Draxler  : Grand perdant du système mis en place par Emery, Draxla n’a pas semblé trouver sa place à droite. Très discret, il a tenté de briller en fin de match mais sans succès.

Mbappé  : Premier match, premier but. Concentration, équilibre, application… Tout proche du doublé une minute plus tard, son ballon est sauvé sur la ligne. Crazy frog.

Neymar  : Quelques imprécisions en début de match, et finalement doublement décisif. Un amour de passe pour le but de Cavani, une très belle frappe pour le troisième but, et une entente avec Mbappé à faire transpirer toutes les défenses de ligue 1. Trop facile…

Cavani  : Un peu dépassé par l’aisance technique de ses camarades d’attaque en début de match, il a fini par faire ce qu’il fait de mieux : marquer. Toujours du déchet, mais un doublé pour Edi. +1 pour le crossbar challenge qu’il a remporté haut la main. Remplacé par Lucas qui y est allé de son but en fin de match pour achever les messins.

Les notes de Metz :

Kawashima  : Un nom de constructeur moto, l’assurance d’un Vespa par temps venteux. Quelques arrêts sympas, mais globalement assez dépassé par l’événement.

Assou-Ekotto  : Certains diront que son carton rouge est sévère. On préfère être rassuré que les deux chevilles d’Mbappé soient toujours intactes.

Niakhaté  : On pensait que c’était la version Lidl du Diakhaté lyonnais et finalement, c’est surement le contraire !

Bisevac  : Pas évident de stopper le quatuor parisien quand on a 43 ans.

Balliu  : Très belle passe décisive pour Mbappé sur le but de la grenouille de Bondy.

Philipps  : Celui qui a un nom de téléviseur a encore ce soir crevé l’écran. C’est fort, et c’est pas l’Equipe de France qui dira le contraire.

Cafu  : Un nom bien lourd à porter …

Riviere  : Cry me a river. Buteur pour son retour en Ligue 1, Manu a envoyé un message à tout le monde, il est de retour. Et même s’il marque, il rate toujours des immanquables.

Cohade  : L’un des deux bandiera chauves les plus sympas de la Ligue 1 avec Nivet. Il a longtemps fait beaucoup de bien, défendant correctement sur les vagues parisiennes.

Dossevi  : Passeur décisif après avoir éliminé Cavani et Neymar. Il tient déja le highlight de sa saison.

Roux  : Positionné bizarrement, il n’a pas eu de bons ballons à se mettre sous la dent. Mais bon, qu’en aurait-il fait ?