2

Duel au sommet en ce morne samedi après-midi entre Nice et Monaco. Si les Aiglons cherchaient à se rassurer après un début de saison compliqué, les Monégasques souhaitaient eux maintenir la pression sur le PSG après le succès du club de la capitale hier soir. Résultat : victoire éclatante des Niçois 4-0. Les notes :

Nice

Cardinale  : Il n’a rien eu à faire. Pas comme ça qu’il va perdre du bide.

Souquet  : Avec ce genre de performance, il risque de ne jamais retourner à Pôle emploi. Chapeau Arnaud !

Marlon  : Un excellent tacle par derrière sur monsieur Turpin qui en fait le héros du jour. A peine arrivé, le nouveau défenseur niçois a déjà gagné le coeur de tous les Français.

Le Marchand  : Avec ses petits copains en défense, El Vendedor a littéralement dégoûté les attaquants. Rassurant.

Jallet  : Le divin chauve en a encore sous la semelle. Pas inquiété, serein comme jamais.

Koziello  : Toujours un faciès de bébé, toujours un physique de bonhomme.

Seri  : Accélérations, justesse, physique, Jean-Mimi est le patron de cette équipe niçoise. Présent en attaque, en défense, il a même remporté ses duels aériens. Faudrait penser à le faire jouer les yeux bandés pour le mettre en difficulté.

Pléa  : Il a mis son but tout seul comme un grand.

Lees-Melou  : La praline pour Knepe ! L’adaptation au haut niveau semble toujours bien se passer pour Pierrot.

Saint-Maximin  : On sait pas comment il arrive à voir à travers les vers de terre qui se balancent devant ses yeux mais il a une lecture du jeu assez incroyable.

Balotelli  : C’est indécent de s’en battre autant les couilles et d’être pour autant aussi décisif. Un doublé et un attentat sur Moutinho pour Super Mario, match tranquille.

Monaco

Subasic  : Quand le dernier rempart cède, c’est tout Monaco qui flanche. Pas aidé par une défense qui a pris un bouillon terrible.

Sidibé  : Il a commencé par provoquer un péno sur une faute grossière, et a continué sur sa lancée. Un match sans.

Glik  : Glik pas en forme. Glik pas marquer. Glik pas trop défendre non plus.

Jemerson  : Dans son duel de défenseur brésilien avec Marlon, il a clairement perdu.

Jorge  : Pas en réussite, beaucoup de centres ratés… Mendy’s legacy is not for today.

Lopes  : Pas vu. Remplacé par Carillo à a mi-temps, sans beaucoup plus de réussite.

Moutinho  : L’un des seuls à surnager un peu. Aurait pu voir sa jambe brisée par Balotelli.

Fabinho  : Le meilleur joueur monégasque cet après-midi a tout tenté. Précieux au milieu, il n’a cependant pas pu éviter la déroute de son équipe.

Lemar  : Sans doute contaminé par sa cohabitation avec Matuidi, Toto semble avoir laissé son football à Clairefontaine. Remplacé par Ghezzal à la mi-temps.

Falcao  : Le tigre n’a pas rugi. Il a même miaulé.

Diakhaby  : Celui de Lyon n’aurait pas fait pire.