2

Pour cette deuxième journée de phase de groupes de Ligue des Champions, le Borussia Dortmund recevait le Real Madrid. Une confrontation vue et revue mais un choc toujours aussi palpitant. Dortmund – Real version 2017 a vu l’équipe de Zizou s’imposer 3 buts à 1. Bulletin de notes.

Le Real

Navas  : Longtemps solide, le gardien du Real a failli résister au sérial braqueur gabonnais, mais il a fini par craquer. So close.

Nacho  : Déplacé sur le flanc gauche de la défense pour pallier l’absence de Marcelo, la tortilla madrilène n’a pas du tout été inquiétée.

Varane  : Enorme match pour notre Rafa national, à grands coups d’interventions décisives, de percées impressionnantes et de courses-poursuites avec PEA.

Ramos  : Survolté, le capitaine merengue était au four et au moulin. Des têtes, des interventions à tout va, une parade de la main pour suppléer son gardien, Sergio est arrivé la mèche bien plaquée et est reparti tout ébouriffé.

Carvajal  : A renvoyé Toprak en Turquie d’un crochet ravageur. Une passe D pour le but de Bale et une ribambelle de passes bien léchées.

Modric  : Aussi insignifiant physiquement que performant footballistiquement. Maître artilleur de cette équipe, il a balancé ballon sur ballon vers l’avant pour un véritable feu d’artifice de 90 minutes.

Casemiro  : Avec ses deux copains, il a verrouillé le milieu de terrain pour étouffer le jeu des jaune et noir. Un vrai patron.

Kroos  : A l’image de tout le milieu de terrain madrilène, le magicien allemand a illuminé le jeu de son équipe par ses touchers de balle, ses passes laser et ses coups de pied arrêtés. Quelle précision.

Isco  : Un peu brouillon en début de match, mais n’est-ce pas là le lot de tous les grands artistes ? Une oeuvre tout de même relativement aboutie, et une belle frappe pour parachever sa partition.

Bale  : Un but et une passe décisive, l’étalon de Cardiff était de sortie et il a piétiné les Allemands avec ses gros sabots.

Ronaldo  : Pour son 400ème match avec le Real, Cristiano a marqué un doublé. Ses 5ème et 6ème buts contre Dortmund. Que dire…

Dortmund

Burki  : Plus en forme qu’à Londres, il a réalisé quelques arrêts importants mais ne pouvait pas faire grand chose sur la frappe de Bale notamment. Cela dit les tirs au ras du poteau sont toujours un vrai problème.

Piszczek  : Pour son énième match face au Real Madrid, il a globalement toujours été à la limite de la rupture. Les temps sont durs pour la légende polonaise.

Sokratis & Toprak  : Les deux font la paire comme on dit. Pas tout à fait le même genre de paire que Varane & Ramos par contre.

Toljan  : Encore une prestation solide pour le jeune Allemand qui prouve que le BvB a eu raison de l’acheter.

Sahin  : Il n’était pas dans sa meilleure soirée et on l’a ressenti. Le milieu de terrain allemand manquait de robustesse. Remplacé par MoDahoud qui a tenté d’affoler la défense madrilène. Chou blanc.

Castro  : Un match typique de sa part, de vraies fulgurances, et puis parfois des gestes terriblement maladroits débarquent Dieu sait comment.

Götze  : Belle soirée pour l’international allemand qui a montré qu’il revenait doucement au niveau. On est obligé de ressentir une certaine de la tendresse pour celui qui revient de loin après ses problèmes de santé.

Philipp  : Fabuleux face à Gladbach samedi dernier, une titularisation ce soir était justement méritée. Mais il n’a jamais su faire la différence.

Aubameyang  : Son but lui fait gagner un point. Soirée peu brillante dans l’obscurité de la poche de Varane.

Yarmolenko  : Toujours redoutable, son intégration aura été fulgurante et cela se ressent sur le terrain. Il trouve presque toujours ses coéquipiers en plus d’imposer un vrai challenge physique au défenseur qui lui fait face.

 

Photo credits : AFP PHOTO / PATRIK STOLLARZ