[Ligue des champions] Monaco – Porto : les notes

Deuxième match de poules et déjà obligation de résultat pour l’AS Monaco qui reçoit un Porto battu par Besiktas lors de la J1. Face à un bloc portugais compact et valeureux, les Monégasques, impuissants, ont longtemps cherché la faille. Sans la trouver. De leur côté, les Portugais ont livré une partidazo, sous les ordres de Sergio le prophète. Score final 0-3. C’est dur mais c’est mérité.

La bande à Leonardo

Benaglio  : N’a quasi rien eu à faire. A sorti des parades avant d’être abandonné par ses coéquipiers sur les deux buts… Meskin.

Jorge  : Terrassé par l’ouragan Marega et fautif sur l’ouverture du score portugaise avec un placement on ne peut plus hasardeux.

Jemerson  : Propre dans ses interventions et ses relances jusqu’à l’ouverture du score où le défenseur brésilien s’est éteint.

Glik  : A réalisé une production indigente, en grande difficulté face au Camer.

Sidibé  : Plus à l’aise en phase offensive, Djibril a galéré face à la fougue du fennec de Porto.

Fabinho  : Le métronome monégasque a fait un petit match sans fioritures.

Moutinho  : Timide face à son ancien club, le Portugais de poche a réalisé une prestation tout juste moyenne.

Lemar  :  Jeu penchant sur le flanc droit du fait de l’activité du binôme Ghezzal-Sidibé, Thomas a été moins tranchant qu’à l’accoutumée. Remplacé à l’heure de jeu par Rony Lopes qui n’a rien apporté.

Ghezzal  : Le meilleur monégasque a régalé en faisant étalage de toute sa technique. Belle complicité avec son latéral, le danger venant souvent du flanc droit. JMA doit ruminer de voir son diamant parti libre se faire polir par le joallier portugais.

Diakhaby  : Aligné pour faire jouer sa vitesse face à une charnière supposée bien lente, le néo monégasque a mangé la feuille à la demi heure. Logiquement remplacé par Carrillo à la mi-temps, qui n’a, lui non plus, rien apporté.

Falcao  :  Touché à l’arcade dans un duel aérien le tigre colombien n’a pas démérité, a trouvé la barre, mais pas la faille … Captain courage.

La bande à Sergio

Casillas  : La dernière fois que San Iker avait foulé la pelouse de Louis II, il avait pris un doublé de Giuly. Il a, cette fois, passé une meilleure soirée.

Telles  : Il a fait face à un bon Rachon. Mais globalement dans le tempo. A l’image de ses 10 coéquipiers.

Marcano  : Il a appris la vie à Diakhaby et a limé les ongles du tigre Falcao.

Felipe  : Le roc de Mogi das Cruzes. Comme l’impression que Porto tient encore un joueur qui va gonfler les comptes.

R.Pereira  : On l’avait laissé ailier droit à Nice, on le retrouve arrière droit à Porto. Toujours aussi doux et soyeux.

Herrera  : Un physique à jouer dans Narcos, un jeu à finir dans Walking Dead. Non Hector, pas découper humain.

D.Pereira  : Fabinho a trouvé son modèle.

Brahimi  : Partidazo pour celui qui semble retrouver une constante dans ses perfs. Du très bon Yacine. De bonne augure pour l’Algérie en Coupe du Monde 🙂

Oliveira  : Il urinait moins sur Louis II quand il jouait à Nantes celui là.

Marega  : Les projecteurs n’avaient d’yeux que pour le dragster des Ulis.

Aboubakar  : Un doublé pour le grabataire. Et mercé.

 

Crédits photos : AFP PHOTO / Anne-Christine POUJOULAT

L'Equipe Ultimo Diez