[Ligue des Champions] Atletico Madrid – Chelsea : les notes

Le DiegoCostico ! Entre l’ancienne et la nouvelle équipe du brésilo-espagnol, c’est clairement la tête du groupe C qui est en jeu. Dans un Estadio Metropolitano flambant neuf, les Blues de Conte ont éteint de fébriles madrilènes, par un but de Michy à la dernière seconde. Score final 2-1.

La bande à Cholo

Oblak  : Jan a vu ses montants retarder l’échéance mais n’a rien pu faire sur les deux buts londoniens.

Filipe Luis  : Moins en difficulté que l’autre latéral madrilène, le Brésilien a pourtant réalisé un match sans saveur.

Lucas  : Comme son mentor, le jeune français a eu beaucoup de mal à contenir les vagues blues et s’est fait manger par Morata sur l’égalisation. +1 pour le penalty obtenu.

Godin  : Mis à l’amende par un Alvaro des grands soirs, l’Uruguayen a laissé au vestiaire son costume de patron.

Juanfran  : En difficulté face à un Hazard remuant, le vétéran espagnol a livré une prestation mitigée compensée par son apport offensif.

Saul  : Match décevant de l’espoir madrilène, faut se reprendre gamin.

Thomas  : Le Ghanéen a réussi à combler tant bien que mal les brèches laissées par ses comparses du mitard. Précieux dans les relances et l’orientation du jeu, on comprend mieux pourquoi il a poussé sur la touche Captain Gabi.

Carrasco  : Le petit Yannick a tenté mais ça n’a pas payé. Doit poursuivre ses efforts.

Koke  : Il a prêté main forte à son latéral droit en difficulté face à un Eden déchaîné mais a globalement moins apporté qu’à l’accoutumée.

Griezmann  : Un match indigne de son statut, sauvé par son penalty qui ne lui permet même pas d’atteindre la moyenne.

Correa  : L’Argentin a été le madrilène le plus remuant une prestation XXL à confirmer!

La bande à Tonio

Courtois  : Applaudi par le public madrilène pour son retour. David Luiz lui enlève son match parfait.

Cahill  : On préfère toujours Tim à Gary.

Luiz  : Mais pourquoi voulais-tu tant le maillot de Lucas Hernandez David ?

Azpi  : On n’a pas vu Ferreira-Carrasco et il y est clairement pour quelque chose.

Alonso  : Moins précis que Xabi, moins rapide que Fernando, mais meilleur footballeur que Jérome.

Moses  : Le sosie de Kofi Kingston aurait plus eu sa place sur la carte d’un Royal Rumble que sur la pelouse du Wanda Metropolitano.

Bakayoko  : Bon complément à Kanté, il continue de marquer son empreinte dans la plus prestigieuse des compétitions. Assez pour être convoqué demain par DD ?

Kanté  : Tel Tommy Clark dans Heroes, il a la capacité de se téléporter. Et ça aide pour gratter des ballons.

Fabregas  : En dessous, et vu le niveau de ses coéquipiers, il a clairement fait tâche.

Hazard  : Le petit prince est de retour, très énervé. Prévenez vos défenseurs, tous aux abris. Passeur décisif pour Morata, le début d’une incroyable bromance.

Morata  : Sifflé en tant qu’ancien du Real, Alvaro a répondu sur le terrain, et par un but s’il vous plaît. Excellent dans les prises de balles, il forme avec Hazard un duo splendide.

Je mène un combat vain contre le corporatisme et les magouilles dans le football français

One Comment

  1. Jules ndolumingu samuel Reply

    Chelsea mieux que jamais et s’il vous plaît monsieur Abramovic on a besoin d’Antonio conte que personne car il est l’homme qu’il faut au poste de manager de chelsea, et Chelsea forever

Laisser un commentaire