3

Derby de la Méditerranée pour deux équipes en manque de points ! En retard sur leurs plans de marche, Nice et Marseille voulaient gagner pour prendre le bon wagon et se rapprocher du podium. Cette semaine, Favre avait mis l’équipe A en Europa League, Garcia avait fait tourner. Tactique payante pour coach Garcia qui voit son équipe s’imposer 2-4 après avoir été menée 2-0. Une grande performance.

La bande à Lucien

Cardinale  : Dans la lignée de ses sorties dans les grands matchs, Yoyo prouve qu’il attrape mieux les gros tacos que les frappes de loin.

Sarr  : Toujours positionné à gauche, Malang s’est fait salir. Jamais une bonne nouvelle pour les supporters niçois que de le voir titulaire.

Le Marchan : De la fougue, de la hargne, de la justesse mais terriblement moins sexy que son homonyme Karine.

Dante  : La plus belle coupe afro de Ligue 1 s’est fait lisser tout le match.

Souquet  : Dans la catégorie « Je plonge mieux que Florent Manaudou et Michaels Phelps », on tient un client. Par contre, il n’arrive pas à la cheville de l’illustre Ravanelli en termes de simulation.

Seri  : Le buffle de la French Riviera a tiré avant de sombrer. Comme Tony Montana.

Mendy  : Comme son collègue au milieu, il a démarré trop vite et a explosé en vol. Pétard mouillé.

Lees-Melou   : Un caviar pour Balotelli avant d’inscrire un magnifique but contre son camp. Comme ça pas de jaloux entre Mandanda et Cardinale.

Saint-Maximin  : Flashé à 130 sur son côté droit, Allan a tenté d’apporter vitesse et percussion. S’est fait couper les dreads dans la surface par Sertic => pénalty.

Pléa  : Simule mieux que ta meuf et peine à conclure comme ton meilleur pote.

Balotelli  : L’OM est sa victime préférée. Sauf qu’aujourd’hui, le petit gros de la cour de la récré s’est rebellé après la première banderille de son agresseur. La roue tourne.

La bande à Rudi

Mandanda  : Gardien du temple, il a sauté partout tel Igor Pregoun.

Amavi  : Parfois en difficulté face à ASM, il n’a rien lâché et s’est souvent porté aux avant-postes. Attention à ne pas nous couvrir une Kurzawite aigüe.

Rolando  : Endormi sur le but de Balotelli, le colosse portugais s’est par la suite remobilisé et en a profité pour grignoter chaque mollet qui passait devant lui. Grande canibal !

Rami  : Une convocation en EDF, une partidazo et une petite soupe préparée par Pamela Anderson à son retour ce soir. Un dimanche pas trop moche pour Adil.

Sakai  : Le besogneux nippon a joué de son charme pour envouter Lees-Melou. Ca n’aura pas toujours fonctionné mais l’important c’est les trois points.

Zambo  : Bah alors Zambo ? On envoie Luis Gustavo au casse pipe pour qu’il soit suspendu contre le PSG et avoir toute la lumière sur soi ? C’est moche !

Gustavo  : Il a répondu à ceux qui pensaient qu’il était foutu. Bave sur les lèvres, sang dans les yeux, il était au four, au moulin, et sur le tibia de Lees-Melou. Tout Marseille prie pour que la commission ne le suspende pas contre le PSG.

Thauvin  : A fait tourner 7 fois Malang Sarr dans sa bouche avant de centrer. Une scène advisory parental.

Payet  : Dimi le capi a haussé son niveau de jeu au fur et à mesure de la partie. Tel le bon vin, il se bonifie match après match. Et l’OM en aura grandement besoin.

Ocampos  : Double buteur, il a transmis sa rage à ses collègues. De grosses testicules, qu’il expose dimanche après dimanche à tous les abonnés de Canal.

Njié  : Le petit poulet camerounais a été moins en vue aujourd’hui. Pas de calma au public niçois.