2

Soir de fête à la Meinau où le Racing recevait l’OM. Dans une ambiance champêtre, le Marseille de Garcia s’est cassé les dents et aurait pu perdre en terre alsacienne. Un incroyable 3-3 qui a montré la fragilité défensive des deux équipes.

La bande à Laurey

Kamara  : Des parades décisives malgré les buts encaissés. Il a vécu une soirée Mandandesque.

Salmier  : A traversé le match de manière extrêmement neutre.

Koné : Le général a marqué. L’OM remplit tes stades et laisse marquer des buteurs improbables.

Seka  : Il a joué de l’épaule avec monsieur l’arbitre. Un homme rugueux et inconscient.

Lala  : Il est revenu de nul part pour sauver son équipe avant le but du 3-2. Moment clé.

Aholou  : Un véritable aimant à ballon. Un premier but en Ligue 1 en prime le dimanche soir, belle récompense pour son début de saison.

Martin  : Toi toi ma belle andalouse ! Revenu de Séville pour rappeler à la France qu’il est un bonbon balle au pied.

Goncalves  : Typiquement le genre de joueur qui se transcende dans ce genre de rencontres. Quelle envie !

Lienard  : La bandiera alsacienne a éclaté le filet de Mandanda d’une frappe des 25m. Et a été à peu près partout en seconde mi-temps. La grinta venue de l’Est.

Da Costa  : Dans la percussion. Le tam-tam alsacien.

Terrier  : Le meilleur attaquant lillois joue donc à Strasbourg. Pas de bol pour Marcelo. Regrettera d’avoir vendangé …

La bande à Garcia

Mandanda  : Jour de record pour Steve. Et pour fêter ça, sa défense l’a laissé se mettre en évidence. Trop sympa !

Amavi  : Il fait office de fourrière pour Patrice Evra.

Rolando  : La flexibilité d’un chêne, la vitesse d’un dragster, mais les appuis solides quand il faut aller au duel.

Rami  : Un doublé contre son camp, on a vécu un moment d’histoire.

Sakai  : Le samourai va finir par se faire hara-kiri.

Zambo  : Devenu pièce maîtresse, le Dozo justifie son rang de scie sauteuse devant la défense. Un poil moins bon sans son compère brésilien.

Sanson  : Il avait à cœur de montrer qu’il pouvait s’engager défensivement. Buteur alors qu’il voulait centrer, il ne nous la fera pas à l’envers.

Thauvin  : Vivement Miss France qu’il retrouve une meuf, là il est grave tendu.

Payet  : Il donne l’impression de ne plus avancer. Alterne le bon et le moins bon. Sauf que 30M, ça fait cher le courant alternatif.

Njié  : Physiquement à la Meinau. Mentalement au Cameroun. Besoin de prolonger les vacances Clinton ? Remplacé par Sarr () qui a tenté à défaut d’être décisif.

Mitroglou  : Avant dernier passeur sur le premier but, impliqué au duel décisif dans le deuxième, Kostas montre son sens du but et du combat. Aurait dû ouvrir son compteur à plusieurs reprises… Le bon grec du dimanche soir.

 

Crédits photos : AFP PHOTO / PATRICK HERTZOG