Strasbourg – Marseille : les notes

Soir de fête à la Meinau où le Racing recevait l’OM. Dans une ambiance champêtre, le Marseille de Garcia s’est cassé les dents et aurait pu perdre en terre alsacienne. Un incroyable 3-3 qui a montré la fragilité défensive des deux équipes.

La bande à Laurey

Kamara  : Des parades décisives malgré les buts encaissés. Il a vécu une soirée Mandandesque.

Salmier  : A traversé le match de manière extrêmement neutre.

Koné : Le général a marqué. L’OM remplit tes stades et laisse marquer des buteurs improbables.

Seka  : Il a joué de l’épaule avec monsieur l’arbitre. Un homme rugueux et inconscient.

Lala  : Il est revenu de nul part pour sauver son équipe avant le but du 3-2. Moment clé.

Aholou  : Un véritable aimant à ballon. Un premier but en Ligue 1 en prime le dimanche soir, belle récompense pour son début de saison.

Martin  : Toi toi ma belle andalouse ! Revenu de Séville pour rappeler à la France qu’il est un bonbon balle au pied.

Goncalves  : Typiquement le genre de joueur qui se transcende dans ce genre de rencontres. Quelle envie !

Lienard  : La bandiera alsacienne a éclaté le filet de Mandanda d’une frappe des 25m. Et a été à peu près partout en seconde mi-temps. La grinta venue de l’Est.

Da Costa  : Dans la percussion. Le tam-tam alsacien.

Terrier  : Le meilleur attaquant lillois joue donc à Strasbourg. Pas de bol pour Marcelo. Regrettera d’avoir vendangé …

La bande à Garcia

Mandanda  : Jour de record pour Steve. Et pour fêter ça, sa défense l’a laissé se mettre en évidence. Trop sympa !

Amavi  : Il fait office de fourrière pour Patrice Evra.

Rolando  : La flexibilité d’un chêne, la vitesse d’un dragster, mais les appuis solides quand il faut aller au duel.

Rami  : Un doublé contre son camp, on a vécu un moment d’histoire.

Sakai  : Le samourai va finir par se faire hara-kiri.

Zambo  : Devenu pièce maîtresse, le Dozo justifie son rang de scie sauteuse devant la défense. Un poil moins bon sans son compère brésilien.

Sanson  : Il avait à cœur de montrer qu’il pouvait s’engager défensivement. Buteur alors qu’il voulait centrer, il ne nous la fera pas à l’envers.

Thauvin  : Vivement Miss France qu’il retrouve une meuf, là il est grave tendu.

Payet  : Il donne l’impression de ne plus avancer. Alterne le bon et le moins bon. Sauf que 30M, ça fait cher le courant alternatif.

Njié  : Physiquement à la Meinau. Mentalement au Cameroun. Besoin de prolonger les vacances Clinton ? Remplacé par Sarr () qui a tenté à défaut d’être décisif.

Mitroglou  : Avant dernier passeur sur le premier but, impliqué au duel décisif dans le deuxième, Kostas montre son sens du but et du combat. Aurait dû ouvrir son compteur à plusieurs reprises… Le bon grec du dimanche soir.

 

Crédits photos : AFP PHOTO / PATRICK HERTZOG

L'Equipe Ultimo Diez

One Comment

  1. Mr White Reply

    C’est la 1ere fois que je vous lis… Ça doit donc être bourré de private joke alors car j’ai pas tout compris !
    Et pour info, Mitroglouglou à ouvert son compteur but, fallait regarder le match jusqu’à la fin !

Laisser un commentaire