1

Rencontre déséquilibrée dès le départ entre un PSG qui déroule et un SCO d’Angers qui arrivait pour bétonner. Mauvaise tactique : très vite mené, le SCO en a pris une belle. Score final : 0-5.

Bulletin de notes avec de bons et de très mauvais élèves…

La bande à Moulin

Michel (4) : A nouveau préféré à Letellier, le gardien angevin risque de cauchemarder de la grenouille de Bondy pendant quelques temps.

Manceau (4) : Il a balancé une grosse frapasse dans le public pour réveiller le Kop angevin. De la fumée sans feu.

Pavlovic (3) : Des grands coups dans tous les sens, et c’est tout. Remplacé dès le début de la seconde mi-temps par Fulgini, qui a mieux cadré sa petite baffe à Mbappé que sa frappe.

Traore (5) : Capitaine d’un navire en perdition, il s’est bien battu mais n’a réussi à sauver personne.

Thomas (4) : Pris dans son dos par un gamin de 18 ans dès la 5ème minute, et ça c’est un peu triste.

Ciss (6) : On lui a mis 6 parce que c’est rigolo mais en vrai il était claqué.

Tait (4) : Contre toute attente, le fameux Flavien Tait n’a pas réussi à briller dans ce match.

Santamaria (5) : Il a mis sa frappe hors cadre, comme à chaque match. New haircut, same habits.

Mangani (5) : Le métronome qui se dérègle et c’est toute la mélodie qui vacille.

Sunu (3) : Le numéro 10 sur son dos est une honte pour la Ligue 1. Voire même une honte pour l’humanité.

T. Ekambi (5) : Dans la lignée de ses derniers matchs, Karl a semblé surnager parmi ses coéquipiers. Pas buteur mais dangereux.

La bande à Emery

Aréola (5) : Une sortie un poil ratée. Une ou deux belles interventions. A sorti son portable pour faire un sudoku le reste du temps.

Kurzawa (5) : Pas de but, pas de « chut » et surtout pas grand chose à faire ce soir.

Kimpembe (6) : Vrai vaillant. Des sauvetages, des anticipations… Jeune taulier.

Silva (6) : Un match en deça de son talent. Joue en chaussons.

Alves (7) : Des amours de caviars. A son âge, il n’en a pas marre de ridiculiser ses vis à vis ?

Draxler (7) : Pas souvent titularisé mais toujours impliqué. Modèle de professionnalisme.

Rabiot (7) : Ah bon c’est un excellent 6 ? Mais dites lui ! Allo Véronique ? OUVREZ LES YEUX.

Verratti (7) : Petit hibou se réveille enfin…

Pastore (3) : La tête à la Paris Games Week, le corps à l’infirmerie.

Mbappé (7) : Il a rappelé à tout le monde pourquoi il était tant aimé il y a peu.

Cavani (9) : Deux très jolis buts et une implication de tous les instants. Des retours défensifs tranchants, pour parfaire le chef d’oeuvre.

Crédits photos : AFP PHOTO / FRANCK FIFE