0

Papa Wenger l’avait promis, Arsenal ne se déplaçait pas chez le premier de Premier League pour jouer la défensive. Pourtant, sa tactique pose question au coup d’envoi. Quoiqu’il en soit, City s’impose facilement 3-1 et conserve son trône.

La bande à Pep

Ederson (5) : Un arrêt décisif en première période. Loin d’être irréprochable en deuxième.

Delph (5) : Disponible et appliqué, sur les phases offensives comme défensives.

Otamendi (5) : Pris de vitesse sur le but d’Arsenal. Mais bon, ce n’est ni le premier ni le dernier à sentir le souffle du TGV Lacazette.

Stones (5) : Solide, Jean Pierre confirme qu’il grandit aux côté de Pep.

Walker (5) : Correct mais on peut être en mesure d’attendre plus de l’ex-joueur de Tottenham.

David Silva (7) : Il échappe aussi bien aux défenseurs qu’à la règle du hors jeu. Très fort.

Fernandinho (6) : Sa passe de bruynesque pour Sterling est à l’origine de l’action qui amène le penalty.

De Bruyne (8) : La classe à l’état pur. Dans la discipline « science de la passe », il est maître de conférence.

Sane (5) : Pas mauvais mais pas génial non plus.

Sterling (5) : A fait recracher son café à Guardiola sur un deux contre un gâché, avant de se rattraper en obtenant un penalty.

Aguero (6) : Il a marqué son but, comme presque chaque week-end avec les Citizens. Et c’est ce qu’on lui demande.

La bande à Arsène

Cech (4) : Il porte son casque tel un employé de BTP sur un chantier. Oui oui, y’a une métaphore avec « chantier » pour parler d’Arsenal.

Kolasinac (4) : Côté positif, c’est un vrai bonhomme, et ça fait du bien à Arsenal. Côté négatif, y’a pas que les séances de pecs qu’il doit taffer, les exercices de passes c’est bien aussi.

Coquelin (4) : Le sosie de Disiz aurait mérité de jouer à son poste tant il n’a pas été ridicule dans les duels. Mais la charnière, c’est définitivement pas pour lui, surtout contre Aguero. Remplacé par Lacazette, qui a relancé le suspense.

Koscielny (5) : Précieux et malin, Robokos a encore sorti sa cape et a tenté de faire régner l’ordre dans Wenger City. En vain.

Monreal (3) : Un très joli placage que Sébastien Chabal aurait apprécié. Mais c’est pas le Tournoi des 6 Nations, Nacho.

Bellerin (3) : Cheveux soyeux, défense solaire.

Xhaka (2) : On ne sait pas si les suisses sont fans de barbecue mais avec Xhaka, ils tiennent une belle merguez.

Ramsey (6) : L’un des seuls à avoir sonné la révolte. Passeur décisif, il a tenté de ramener les siens, mais tout seul au milieu, c’est pas simple.

Ozil (1) : Indéfendable. Une vraie plaie pour ses coéquipiers.

Iwobi (4) : Généreux mais tellement imprécis …

Sanchez (2) : Traitre de la fratrie londonienne, il a parfaitement joué son rôle de 12ème mancunien.

Crédits photos : AFP PHOTO / Oli SCARFF