France – Pays de Galles : les notes

Ayé, on est qualifié ! Maintenant, et jusqu’en juin, place aux matchs amicaux, avec, on l’espère des tests concluants. Premier match pour la France, contre le Pays de Galles de Gareth Bale, sans Gareth Bale. Une équipe pas qualifiée pour la Coupe du Monde, globalement moyenne, et qui n’a rien à préparer, sauf l’avenir. Une petite balade 2-0 pour les français. Un score qui aurait pu être plus violent mais les Bleus ont parfois un peu manqué de justesse et de réussite …

La bande à Deschamps

Mandanda (6) : Double parade décisive à 1-0. Avant ça, il avait eu très très froid.

Kurzawa (4) : On prie la médecine pour un retour en forme rapide de Benjamin Mendy.

Umtiti (7) : King Sam’ commence, au gré des blessures des uns et des autres, à se montrer indispensable à cette équipe. Attention Raph’ et Lolo …

Koscielny (7) : Le futur retraité international a fait son match. Il a même mis un petit pont à un pauvre agriculteur gallois.

Jallet (6) : Barthez en 98′, Zidane en 2006 … On a toujours besoin d’un chauve. 2018 est à lui. Remplacé à la mi-temps par Pavard (6), qui aurait pu ouvrir son compteur but mais qui s’est heurté au poteau.

Matuidi (6) : Cap’tain Blaisou s’est comporté en patron et a rappelé à tout le monde qu’il sera compliqué à poser sur le banc. Come back payant.

Tolisso (7) : Il a livré tellement de galettes qu’on va finira par le confondre avec la Mère Poulard. Remplacé par N’Zonzi (6) à la mi-temps, assez emprunté donc très prudent, mais solide dans les duels et véritable aspirateur à ballon. Jamais simple les premières fois.

Coman (4) : Le mauvais élève. Il court court court, mais le Stade de France, c’est pas Chicken Run.

Mbappé (6) : Il percute, il envoute des âmes mais parfois, il fait le dribble de trop. Oui, on est tatillon, mais y’a que comme ça que le garçon deviendra le greatest.

Griezmann (7) : Positionné plus bas, il a joué le rôle de rampe de lancement et l’a très bien fait. Pas bien compliqué face à un faible milieu gallois. Mais techniquement très juste. Son but va lui faire du bien.

Giroud (6) : Pendant que les autres s’essouffle à courir partout, lui marque des buts sur des demis actions. Pas classe, mais diablement efficace.

Crédits photos : AFP PHOTO / FRANCK FIFE

0

L'Equipe Ultimo Diez