1

Pour ce retour de trêve internationale, le Paris Saint Germain affrontait le FC Nantes, cinquième du championnat. L’occasion pour le leader de creuser l’écart avec l’AS Monaco avant de rendre visite à son dauphin. Face à un système nantais ultra-défensif, les Parisiens ont d’abord buté sur leur adversaire avant de trouver la faille et de dérouler. Score final : 4-1.

Les notes :

La bande à Unai :

Areola (4) : 1 intervention, 1 but encaissé, 4 célébrations et 43 niveaux de Candy crush validés. Grosse soirée pour Alphonse.

Alves (6) : 34 ans et toutes ses dents. Régularité, technique et impact, du grand Dani.

Marquinhos (6) : Sous les yeux de son sélectionneur Hervé Renard, Marqui a un peu perdu ses moyens sur le but nantais. Mais l’avalanche de passes lumineuses qu’il a délivrées l’excuse amplement.

Thiago Silva (7) : O Monstro, ça bouge pas.

Berchiche (5) : La #teamkurzawa retiendra son absence sur le but nantais, la #teampoischiche sa disponibilité dans son couloir. Match relativement solide.

Verratti (6) : Des ballons perdus, des difficultés défensives… Petit hibou semble avoir pris un léger coup dans l’aile. Et malgré ça, ses fulgurances sont toujours aussi épatantes et son impact dans le jeu parisien toujours aussi important.

Rabiot (7) : Le patron de ce milieu de terrain, comme depuis plusieurs matchs.

Pastore (6) : Une passe décisive et un but : des stats flatteuses mais une forme retrouvée.

Di Maria (5) : Des corners ratés, des passes ratées, et un centre raté qui se termine en but. Belle cohérence.

Cavani (6) : Plus de buts de de ballons touchés, une fois de plus.

Neymar (5) : Relève-toi gamin !

La bande à Claudio :

Tatarusanu (3) : Pas responsable sur les deux premiers buts, il commet une grosse faute de main sur une frappe lourde de Pastore. Il condamne son équipe qui était pourtant revenue à 2-1.

Djidji (4) : Un peu trop taquiné sur son côté par Di Maria et Dani Alves. Semaine difficile pour les Djidji après la défaite de l’Italie de Buffon.

Pallois (4) : Pas le défenseur le plus élégant de Ligue 1 mais il a eu un bon placement, tout en venant fermer les espaces avec son compère Diego Carlos. Il a failli offrir un but à Cavani avant d’être passeur décisif pour Edi après s’être pris de dégagement de Carlos dans la gueule.

D.Carlos (5) : Souvent bien placé lui aussi, son soutien auprès de ses coéquipiers en aide défensif fut précieux. Le patron de cette défense… jusqu’à allumer Pallois pour donner le 4ème but parisien.

Awaziem (6) : Il a rendu le match de Neymar incroyablement compliqué, même s’il a rejoint la longue liste de ceux à s’être pris un petit pont par le Brésilien.

Dubois (6) : Combatif au possible, le capitaine est récompensé par cette passe décisive pour Nakoulma à l’heure de jeu.

Touré (4) : Il piège involontairement son gardien en ratant son dégagement sur le deuxième but parisien. Pas le plus efficace à la récupération côté nantais.

Girotto (4) : Lui et Touré ont laissé trop d’espaces dans l’axe à Pastore notamment. Remplacé par Nakoulma (non noté) buteur une minute après son entrée en jeu.

Lima (4) : En plus d’un faible apport offensif, il perd le ballon qui amène l’ouverture du score. Remplacé à la mi-temps par Iloki (6) auteur d’un bon débordement pour la réduction du score nantaise.

Rongier (6) : Il a tout donné. Positionné près de Sala, il a pressé tout le match et a mis le pied pour récupérer des ballons et permettre à Nantes d’attaquer.

Sala (4) : Il avait le rôle le plus ingrat dans ce match. Beaucoup d’appels de balle sur les contres mais Emiliano n’a finalement pas beaucoup pesé sur la défense parisienne. Jamais trouvé dans la surface.

 

Photo credits : BERTRAND GUAY / AFP