1

Pour l’utlime rencontre comptant pour les phases de groupe, le PSG se déplaçait en Bavière pour un match permettant simplement de connaître le premier de ce groupe B. Et malgré une défaite et un match globalement dominé par les Allemands, les Parisiens conservent la première place. Score final : 3-1. Les notes :

Le Bayern Munich :

Ulreich (7) C’est peut-être pas Neuer mais il est loin d’être périmé. Grand match du portier munichois qui a sauvé son équipe à plusieurs reprises en seconde période.

Kimmich (5): Loin d’être le meilleur match de sa jeune carrière mais il a encore le temps de s’aguerrir.

Süle (5): C’est sûrement lui qui a accompagné Dani Alves sur le marché de Noël pour se réchauffer avec du vin chaud.

Hummels (7): Le Bel homme dans toute sa splendeur. Performance de haut-vol de l’international allemand.

Alaba (6): L’Autrichien revient doucement au niveau qui était le sien il y a quelques mois bien que Kylian lui a fait peur quelques fois. Sa connection avec Ribéry est aussi bonne que sur les réseaux sociaux.

Rudy (5): Sa performance transpirait la détresse.

Coman (6): Le troisième but c’est lui tout simplement. Incroyable accélération qui a laissé Dani Alves sur la touche et a mystifié le reste de la défense parisienne.

Tolisso (7): Jean-Michel danse sûrement dans son salon en voyant ça. Peut-être l’un de ses meilleurs matchs sous les couleurs bavaroises.

James (7): Son service sur le second but bavarois est digne d’un restaurant 3 étoiles. Superbe.

Ribéry (6): Frank n’est pas encore prêt pour la retraite. 34 ans mais encore toutes ses jambes.

Lewandowski (6): Non il n’était pas hors-jeu. Il le sait puisqu’il marque des dizaines de buts comme ça.

Le PSG : 

Aréola (4) : Abandonné par sa défense comme depuis quelques semaines.

Alves (2) : Le Brésilien, affamé de victoires et de triomphes, semblait pourtant avoir l’estomac sacrément rempli ce soir. Les Paulaner qu’il a dû s’enfiler hier soir y sont incontestablement pour quelque chose dans son match catastrophique.

Silva (4) : Il a su prouver qu’il était capable de pousser des gueulantes quand il fallait. Dommage que cela ait été sur Tolisso et pas sur l’un de ses coéquipiers.

Marquinhos (5) : Rien à dire. Match correct pour le balafré de Tanger.

Kurzawa (2) : Bien en place, cohérente et avec ce petit brin de folie qu’il faut lors des grands rendez vous, l’araignée qui squatte le crâne de Layvin a parfaitement tenu son poste. Bravo à elle. On ne parlera pas de ce qui lui sert de support.

Rabiot (4) : Le Duc avait deja marché sur le Real, Chelsea et le Barça comme si ces institutions étaient de vulgaires Lego. Aujourd’hui, ce Lego lui a salement entaillé le pied.

Draxler (5): En homme élégant qu’il est, Julian a voulu préserver ses compatriotes d’une leçon de football. Dommage.

Verratti (4) : Jadis, ce genre de gros match européen le transcendait. Aujourd’hui, ces rencontres révèlent au grand jour sa décadence hygiénique. Reprends toi Marco. Pour le football.

Mbappe (7) : Le seul qui a abordé ce match comme un gros rendez vous de Ligue des champions. La Bavière lui a plu, il reviendra y faire son séjour Erasmus.

Neymar (4) : Dani ne s’est évidemment pas mis une murge tout seul…

Cavani (5) : Il a su faire preuve de finesse, d’intelligence et de justesse dans les peu de choses qu’il a eu à faire. N’en déplaise au clowniqueur de la chaîne numéro 4.

 

Crédit photo: Tobias SCHWARZ / AFP