[Ligue Europa] Atalanta – Olympique Lyonnais : les notes

Pour cette sixième et dernière journée de phase de groupes de Ligue Europa, l’Olympique lyonnais se déplaçait sur la pelouse de Sassuolo pour affronter… l’Atalanta Bergame, le stade des Lombards n’étant pas conforme aux normes de l’UEFA. Un match capital pour s’offrir la première place du groupe, mais semble-t-il pris un peu par-dessus la jambe par Pep Génésio et ses hommes.

Au terme d’un match haletant, d’un suspense insoutenable et d’une bataille tactique qui fera frémir les plus grands chefs de guerre, l’Atalanta s’impose 1-0. Bordel, on a perdu 2h …

La bande à Pep

Lopes (3) : Pour sauter à tout va sur des frappes non cadrées, y’a du monde, mais pour s’imposer dans ses 6 mètres, le marsupilami croisé à Joe Dalton perd ses cojones.

Rafael (2) : la mobylette de Petrópolis est un contre attaquant mais pas un défenseur. Preuve en est, 99,9% des actions dangereuses sont venues de son côté.

Marcelo (2) : Le sergent de la BOPE a fait une descente en Italie. Trop tendre, il faut se rendre Jefe.

Diakhaby (2) Le vélociraptor du Rhône n’a même pas fait valoir son (seul ?) point fort sur l’ouverture du score italienne.

Mendy (6) : Benji s’est gravement blessé, pas grave son homonyme lyonnais peut faire l’affaire. Le seul à se montrer à la hauteur dans l’arrière garde lyonnaise.

Ferri (3) : L’habituel substitut a retrouvé le temps d’un match les plaisirs de la titularisation, de surcroît dans une rencontre importantissime pour son club. Le bémol c’est qu’on a compris pourquoi il fait banquette…

Ndombele (4) : Une prestation sans saveur. Tu nous as habitués à tellement mieux Tanguy…

Cornet (1 pour le déplacement) : L’espoir de l’athlétisme ivoirien a réalisé une belle prestation au meeting de Reggio Emilia. Pour une prestation de footballeur faudra repasser. Remplacé par Geubbels (3), un cas d’école de « comment cramer un jeune sur qui tu fondes beaucoup d’espoirs ».

Fekir (3) : Le baromètre du jeu lyonnais a réalisé une prestation indigne de son rang. Nabilon doit se reprendre et faire des poteaux RENTRANTS.

Memphis (2)  : Un match sans comme au bon vieux temps, au pire des moments pour la bande à Genesio.

Mariano (3) : Le peroxydé dominicain a raté une énorme occasion dès l’entame de la rencontre, pour le reste RAS.

 

Photo credits : MARCO BERTORELLO / AF

L'Equipe Ultimo Diez