[Premier League] Manchester United – Manchester City : les notes

Cet après-midi, il fallait choisir son camp du côté de Manchester ! Jour de derby oblige, la ville était plus que jamais coupée en deux, avec de la crainte côté rouge et des certitudes côté bleu. Et sans suprise, ce sont les ouailles de Guardiola qui s’imposent.

La bande à Mou

De Gea (8) : Se place match après match comme le meilleur gardien du monde.

Young (4) : On souhaite à aucun arrière latéral de vivre ce qu’il a vécu cet aprem …

Smalling (3) : Vous vous rappelez des coachs qui hurlent « EN TOUCHE » à son défenseur en PH ? Bah Smalling, il s’exécute sans même que Mourinho lui demande.

Rojo (3) : Mourinho s’est rendu compte de sa bêtise à la mi-temps. Remplacé par Lindelof (5) qui semble (enfin) prendre ses marques du côté de Manchester.

Valencia (5) : Emmerdé par la tactique de Pep, il s’est souvent contenté de défendre. Et il l’a, comme d’habitude, bien fait.

Matic (6) : Sans lui, United aurait pris l’eau. Bouée serbe.

Herrera (4) : Il a perdu son duel de milieu espagnol.

Lingard (3) : Meilleur en DAB qu’en football aujourd’hui.

Martial (5) : Toto a tout tenté, mais sans ballon, difficile pour un offensif d’être décisif. Lukaku lui goinfre une incroyable assist.

Rashford (6) : Marcus le red de coeur a tout tenté, avec le peu de possibilité qu’il a eu … Buteur, il a permis à United d’y croire.

Lukaku (2) : On peine à comprendre les 85M investis.

La bande à Pep

Emerson Moraes (6) : Pas de bourde sur des ballons parfois difficiles à relancer et un double miracle à 5 minutes de la fin.

Delph (4) : Altruiste, il laisse intelligemment passer le ballon pour Rashford sur l’égalisation des Reds. Pas sûr, en revanche, que ça plaise à Guardiola et aux supporters des Citizens.

Kompany (5) : Un jeu musclé, toujours à la limite mais qui a globalement sécurisé l’axe de la défense en première mi-temps. Remplacé au retour des vestiaires par Gundögan, qui a tenu son rang.

Otamendi (7) : Une passe dé, un but pour le défenseur central argentin. Thomas Meunier valide.

Walker (5) : Avance plus vite pour gagner des mètres sur les touches que pour semer son vis-à-vis dans le couloir.

Fernandinho (6) : Le besogneux de l’équipe de Guardiola a fait son boulot dans l’ombre.

David Silva (6) : Un but de renard des surfaces et une activité débordante avant d’enfiler son tablier de boucher dans le dernier quart d’heure. Pourquoi pas…

De Bruyne (7) : Un perçeuse dans une plaquette de beurre, forcément, ça fait des dégâts.

Leroy Sane (6) : Rapide et techniquement très fort. Son enchaînement est à l’origine du corner qui amène l’ouverture du score.

Sterling (5) : Pas toujours inspiré dans ses passes, un peu plus dans ses dribbles mais sans jamais être décisif.

Gabriel Jesus (6) : A défaut d’avoir inscrit un but, il repart avec le prélèvement des reins de Marcos Rojo

 

 

Crédits photos : AFP PHOTO / Oli SCARFF

L'Equipe Ultimo Diez

Laisser un commentaire