2

Grosse semaine pour les Rennais. Après avoir accueilli et triomphé de l’Olympique de Marseille mercredi, les Bretons recevaient cet après-midi le leader parisien pour le compte de la 18ème journée de championnat. Rennes a lutté, mais mené et réduit à 10 n’a rien pu faire. Victoire du PSG 4-1.

Les notes :

La bande à Sabri

Koubek (5) : Pas coupable sur les buts parisiens, il a longtemps gardé son équipe dans le match. En vain.

Traoré (4) : Ne sortira pas vivant du stade après son embrouille avec Berchiche. Il dort sur les deux premiers buts parisiens en laissant filer Neymar mais a montré un bon apport offensif.

Mexer (4) : Aux yeux des rennais, les grands joueurs c’est fort Mexer. Par contre Mexer c’est pas très fort.

Gnagnon (5) : Moins exposé que son partenaire. Difficile pour lui d’éteindre un tel incendie.

Bensebaini (2) : Il a pris l’eau sur chaque offensive parisienne, notamment sur l’ouverture du score. Dépassé à la course, mauvais placement, la totale.

Danzé (3) : On l’adore, mais il n’a servi à rien. Très souvent esseulé en sentinelle, Neymar l’a fait passer pour un plot (comme tout le monde).

Bourigeaud (4) : Son match fut un véritable enfer, toujours à courir après la star brésilienne. Un vrai bon joueur qui n’a jamais pu s’exprimer offensivement.

Léa Siliki (4) : Déboussolé.

André (5) : Le Rennais le plus entreprenant au milieu, au point de se faire expulser assez injustement.

Amalfitano (3) : Transparent. Il aurait pu au moins venir aider Bensebaini en détresse dans son couloir.

Mubele (6) : Intéressant dans la profondeur, il réduit logiquement le score sur… corner, en bon renard des surfaces. Remplacé par Khazri (4) qui a eu le temps de casser Neymar, bousculer Lo Celso et rater un penalty.

La bande à Unai

Areola (6) : Pas grand chose à faire, comme d’habitude.

Berchiche (4) : Beaucoup trop imprécis dans les 20 derniers mètres même si son activité est louable.

Kimpembe (4) : Trop souvent déconcentré, il a failli se faire expulser (inutilement) et concéder un penalty, avant de bel et bien se faire expulser (logiquement) et de concéder un pénalty.

Marquinhos (5) : Le capitaine n’a pas beaucoup soutenu le jeunot à côté de lui.

D.Alves (6) : Inexistant en première période, il s’est un peu réveillé par la suite avec du soutien offensif. Sérieux en défense.

Lo Celso (7) : Plus à l’aise que jamais dans l’entrejeu, il gratte des ballons et fluidifie les actions parisiennes.

Verratti (6) : La clé de voûte du milieu parisien. A l’origine de l’ouverture du score en combinant avec Mbappé.

Draxler (7) : Sa connexion avec Neymar a ébloui le début du match. A l’origine du deuxième but parisien, l’Allemand a fait un vrai match de relayeur offensif.

Neymar (9) : Quel régal ! Il a croqué cette équipe rennaise à pleines dents. Dribbles, combinaisons, passe décisive, buts. Tellement de beaux gestes que David Berger a arrêté de réagir sur les petits ponts. Un Neymar en mode maxi best of.

Mbappé (8) : Des jambes de feu sur ce côté droit où chaque action a donné lieu à du danger. Un but, deux passes décisives et des bisous pour son copain à gauche.

Cavani (7) : Il a tardé à retrouver le chemin des buts, mais ça valait le coup d’attendre. Un délicieux lob qui a cloué le bec à Koubek.

 

Photo credits : JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP