[Coupe de la Ligue] Amiens – PSG : les notes

Ce soir, Amiens recevait le Paris Saint-Germain pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue. Un match déséquilibré sur le papier, relativement disputé sur le terrain mais rapidement plié après l’exclusion du gardien amiénois. Les Parisiens s’imposent timidement mais logiquement et filent en demies.

Les notes :

L’ogre picard :

Gurtner (6) : Un bon match jusqu’à la 34ème minute et son expulsion pour une faute sur Mbappé à l’extérieur de la surface. Remplacé dans les buts par Bouet (6) qui a longtemps maintenu son équipe en vie. La Bouet de sauvetage.

Avelar (non noté) : Sorti sur blessure après 12 minutes, il est remplacé par Ielsch (4) qui a vu flou sur la première accélération de Mbappé.

Gouano (5) : Solide dans les duels et la couverture, même s’il n’a pas pu colmater toutes les brêches et empêcher les multiples occasions parisiennes.

Adenon (5) : Mbappé lui a donné du fil à retordre, il a repoussé tant bien que mal quelques ballons chauds dans sa surface.

El Hajjam (6) : Il a été contraint de refermer l’axe, chose pas simple pour un latéral mais il s’en est bien sorti, surtout face à Neymar.

Fofana (5) : Souvent dépassé dans l’entrejeu, mais entrainant en phase offensive, il a essayé d’impulser de la vie à son équipe.

Monconduit (6) : Des récupérations précieuses et une capacité à porter le ballon et se rendre disponible pour le conserver ensuite. Le capitaine a montré l’exemple même s’il commet la faute du penalty.

Manzala (6) : Très présent dans la surface en plongeant depuis son aile gauche, le Congolais a grandement participé aux rares occasions de but des picards.

Kakuta (6) : Il a éclairé le jeu d’Amiens. Sa vista et son aisance technique ont permis de ressortir le ballon et d’entrer dans les derniers mètres.

Gakpé (4) : La fusée togolaise n’est pas parvenue à se mettre en évidence malgré le fait que son équipe a majoritairement évolué en contre.

Konaté (5) : Sacrifié pour l’entrée en jeu de Bouet, il a connu ce rôle ingrat d’avant-centre contre le PSG. Pas grand chose à se mettre sous la dent en une demi-heure.

Le Paris Saint Germain :

Trapp (5) : Les Amiénois lui ont fait quelques petites passes en première mi-temps pour peaufiner son échauffement et puis plus rien. Pas comme ça qu’il va marquer des points.

Berchiche (5) : Ila beaucoup proposé et a peu été servi. Vexé, il balance une grosse frapasse de l’espace qui frôle le but amiénois.

Thiago Silva (6) : Who needs Yuri Berchiche when you have Thiago Silva defending for 2 ?

Marquinhos (4) : Match sans pour Marquinhos, sans doute épuisé par ses courtes nuits de jeune papa. On pardonne pour cette fois.

Meunier (6) : Toujours présent, Meunier a mené l’offensive parisienne jusqu’à la victoire. Soldat sûr.

Rabiot (6) : Les bouclettes étaient humides mais la prestance était intacte. Match propre, et but en prime.

Verratti (6) : « Si vous ne savez pas quoi faire du ballon, passez-le à Marco Verratti ». Proverbe italien, circ. 2015 après JC.

Draxler (5) : Note artistique : 9. Pour le reste, un peu lent, pas beaucoup servi et pas décisif. Peut mieux faire…

Di Maria (4) : On a cru qu’on avait retrouvé Di Maria le week-end dernier, mais son double maléfique a visiblement repris sa place depuis. Un match sans saveur pour Angel.

Mbappe (6) : S’il fait froid, s’il fait gris, si tes yeux pleurent ou que ton coeur saigne, regarde jouer Kylian Mbappe. Energie et luminosité, mieux qu’une cure de vitamines D.

Neymar (5) : Plus souvent à terre que debout sur le terrain, il a néanmoins fini par obtenir gain de cause avec ce pénalty accordé et transformé en début de seconde période.

 

Photo credits : Goal.com

L'Equipe Ultimo Diez