[Premier League] Liverpool – Manchester City : les notes

Choc de Premier League en ce dimanche 14 janvier : Liverpool recevait Manchester City pour un duel au sommet. Alors que rien ne semblait pouvoir arrêter les hommes de Pep, les Reds ont sorti le match de leur vie et s’imposent in extremis face au leader. Score final : 4-3.

Les notes :

Liverpool :

Karius (3) : Alors comme ça on se prend des buts au premier poteau ? Jerzy Dudek a dû s’étouffer dans son salon.

Gomez (3) : Sans Tavares il n’est vraiment plus le même.

Matip (6) : Il aurait pu éviter de se prendre le crochet de Sane. Pour le reste c’est très bien.

Lovren (5) : Le brassard de capitaine l’a transcendé. Il n’a fait aucun cadeau aux attaquants citizens.

Robertson (6) : Cerveau débranché, turbo enclanché, Sterling muselé.

Can (8) : Il a violenté le rouquin de City. M’étonnerait pas qu’il ait une ou deux asso anti-discrimination au cul à la fin du match.

Wijnaldum (6) : Etait-ce Georginio ou Clarence Seedorf ? (sortira du 11 à l’arrivée de Naby Keita)

Oxlade (7) : Entre lui et Lingard, les poulets sans tête anglais vont faire mal en Russie cet été.

Salah (8) : Il est la version aboutie de Hossam Mido.

Mane (7) : Le Kirikou de la Mersey n’a pas eu de réussite mais son but devrait le relancer pour les échéances à venir.

Firminho (7) : Va devenir le Brésilien le plus populaire de Liverpool. Hein quoi il l’était déjà ?

Manchester City :

Ederson (3) : Sa sortie manquée participe au naufrage de son équipe. Shanta Manuel Neuer.

Delph (non noté) : Sorti à la 30ème, il a laissé les siens se faire descendre comme Thon Greyjoy dans Game of Thrones.

Otamendi & Stones (3) : Quand les défenseurs ne défendent pas c’est plus compliqué. Arf.

Walker (6) : Un amour de passe pour le but de Sane. Ca vaut bien la moyenne.

Gundogan (5) : Le peuple réclame David Silva. +1 pour le but de l’espoir.

Fernandinho (4) : Petit Fernand n’est pas devenu grand. Soigne tes passes garçon !

De Bruyne (7) : Le seul à surnager cet après-midi pour City, et une fois de plus la deuxième preuve vivante (après Ed Sheeran) qu’il ne faut jamais sous-estimer les petits rouquins.

Sane (6) : Il a offert le capuccino à tout Anfield sur son but mais ça n’a pas suffi. Le peuple anglais est ingrat.

Aguero (3) : Il a été à Manchester City ce que Mitroglou est à l’Olympique de Marseille : inexistant.

Sterling (3) : Il s’est fait humilier par Robertson et fesser par le public. Une pièce sur la nuit qu’il va passer à sangloter.

 

Photo credits : tribuna.com

L'Equipe Ultimo Diez