[ Ligue 1 ] PSG-Dijon : les notes

Une leçon de football, un festival offensif, une démonstration de force. Le Paris Saint Germain s’est imposé 8-0 ce soir au Parc des Princes face à des dijonnais inoffensifs, impuissants. Un match où deux hommes se sont notamment distingués : Edinson Cavani et Neymar. Le premier rentre officiellement dans la légende du club de la capitale en devenant le meilleur buteur de l’histoire du PSG, le second a inscrit son premier quadruplé sous la tunique rouge et bleue et nous a gratifié d’une prestation magique. Les notes de cette balade parisienne :

La bande à Unai

Aréola (5) : Deuxième match d’affilée sans encaisser de but, sortez le champagne et les cotillons.

Meunier (6) : Toutes les bonnes choses sont à déguster avec modération. Toto en fait parti et on le déguste bien trop peu souvent malheureusement. On se dit à dans 6 matchs beau belge. Je sais que l’on se reverra, salut mon pote.

Thiago Silva (6) : Match sans trop de difficultés pour Argan.

Kimpembe (6) : Match sans trop de difficultés pour celui qui remplacera Argan le 14 février.

Yuri (5) : Colérique comme toujours du fait de l’ambiance qui doit régner au sein de son cartel, Yuri « Escobar » Berchiche nous a livré un match comme à son habitude : des courses, de l’impact, de la sueur et du sang.

Lo Celso (7) : Toutes les bonnes choses sont à déguster avec modération, on l’a déjà dit. Mais là, avec ce joueur, on peut faire preuve de gourmandise, quitte à risquer la crise de foie. Quelle intelligence, quelle patte gauche, quelle révélation.

Verratti (6) : N’est toujours pas tombé du tire-fesses qu’il a emprunté depuis mi novembre : celui le ramenant de nouveau petit à petit parmi les meilleurs milieux de terrain de la planète foot. Le sommet se trouve à Kiev en juin. Garde bien tes skis droits Marco.

Draxler (5) : Julian better than the future number 4….

Di Maria (8) : Un mercredi soir à domicile contre Dijon, tout laissez penser que le cousin maléfique d’Angel, Anrelle Da Mirai prendrait sa place ce soir. Que nenni, c’est le Di Maria de classe mondiale que l’on a su ce soir.

Neymar (10) : Il y a 17 ans jour pour jour, Ronaldinho signait au PSG. Aujourd’hui ce dernier a prit sa retraite. Ney lui a parfaitement rendu hommage ce soir. Un quadruplé, un but exceptionnel et de la magie à chaque prise de balle. Joga Bonito

Cavani (156) : Meilleur buteur de l’histoire du club. Légende.

La bande à Oliv’

Reynet (3) : A subit des assauts permanents, incapable de réagir, acculé par la pression. Le Jeremstar de cette rencontre.

Rosier (5) : Loin d’être ridicule face à Neymar, encore moins ridicule balle au pied, il fait parti intégrant des jeunes arrières-droits prometteurs de ce championnat.

Varrault (2) : Le meilleur défenseur central français aux cheveux gris et à la charrette aux fesses de ce championnat. Une distinction qu’il doit plus au repositionnement de Toulalan en tant que milieu plutôt qu’à sa performance du soir.

Yambéré (3) : Dans la lignée de ce que produit son club formateur…

Chafik (4) : Comme son homologue du coté droit, le marocain n’a pas à rougir de sa prestation.

Abeid (4) : A tenté, en vain, de se projeter vers l’avant et de contrer les offensives parisiennes. Mais l’adversaire était beaucoup trop fort ce soir.

Xeka (3) : Ah ? Il était pas à Lille ? Match difficile pour lui, mais sa présence dans l’effectif dijonnais sera néanmoins précieuse dans la course au maintien.

Marié (3) :  Et sans doute divorcé pour bientôt avec ce qu’il a prit ce soir.

Jeannot (2) : Une capacité de discrétion à faire jalouser Xavier Dupont De Ligonnès.

Said (4) : Les aller-retours de Meunier l’ont poussé à jouer la plupart du temps dans son camp. Un match difficile pour un attaquant, malgré quelques bonnes tentatives en première période.

Kwon (4) : Un début de match tonique pour l’un des joueurs les plus sous-coté du championnat, avant de sombrer dans l’invisible au fil du match.

Crédits photos : AFP PHOTO / CHRISTOPHE SIMON

Laisser un commentaire