[Coupe de France] Monaco-Lyon : les notes

Choc très tôt dans ce cru 2017-2018 de la Coupe de France ! A Louis II s’affrontait ce soir les respectifs 4ème et 2ème de Ligue 1. Monaco-Lyon, une affiche qui se solde par une belle qualification lyonnais (2-3), un Lyon qui confirme son excellent début d’année 2018.

La bande à Jardim

Benaglio (4) : Le gardien remplacent de l’AS Monaco aura concédé deux buts sur lesquels il ne peut pas faire grand-chose et se sera blessé dans la foulée. Remplacé par Seydou Sy (4) à la mi-temps.

Touré (4) : Performance très neutre de la part d’Almamy Touré. Il n’a pas forcément été mauvais, mais pas vraiment bon non plus.

Glik (4) : Assurément le meilleur défenseur monégasque.

Raggi (3) : Quand on se prend deux sombreros dans sa surface de réparation, c’est qu’on n’est pas dans un grand soir… Remplacé par Tielemans à l’heure de jeu.

Sidibé (3) : Positionné à gauche, Sidibé a inscrit un CSC et laissé Mariano libre de tout marquage sur le 3ème but lyonnais. La Coupe du Monde s’éloigne !

N’Doram (4) : Match correct du jeune monégasque qui avait fort à faire face à des milieux de terrain lyonnais bien meilleurs techniquement.

Fabinho (4) : Une passe décisive sur coup-franc en début de rencontre et c’est à peu près tout.

R. Lopes (6) : Rony Lopes a été bon ! Efficace dans ses dribbles et juste dans ses passes, il est récompensé en marquant le but du 3-2.

B. Keita (5) : L’attaquant sénégalais a beaucoup débordé sur son aile gauche, et n’a malheureusement jamais trouvé preneur sur ses nombreux centres. A noter sa passe décisive pour Lopes.

Jovetic (5) : L’international monténégrin a inscrit le premier but de la rencontre grâce à une superbe tête décroisée, mais c’est globalement insuffisant.

Falcao (4) : El Tigre n’a jamais vraiment été dans le coup ce soir. Remplacé par Rachon Ghezzal à la 70ème minute.

La bande à Bruno

Lopes (6) : Une bonne préparation avant le Royal Rumble de la WWE ce dimanche.

Marçal (5) : Il n’a pas pris l’eau dans son duel avec Rony Lopes mais ne s’est pas non plus totalement imposé dans son couloir. Discret offensivement.

Diakhaby (6) : Arrivé en provenance des Chicago Bulls en 2016, il s’adapte de plus en plus au football. Sa maîtrise technique est en progrès et il a correctement veillé sur le danger Falcao.

Marcelo (6) : Dans son autorité habituelle, le Brésilien a protégé sa surface comme sa maison.

Tete (6) : Il n’a pas laissé le moindre espace à Keita Balde. Passeur décisif de la tête pour l’égalisation de Traoré.

Ndombele (7) : Très actif, constamment en mouvement, l’ancien Amiénois a impulsé du rythme. A l’origine du 3ème but en redoublant les passes.

Tousart (4) : Totalement effacé. L’international espoir n’a jamais pris la moindre initiative et n’a eu aucun impact dans l’entrejeu.

Ferri (5) : Soldat de toujours, il commet une faute évitable qui donne le coup franc de l’ouverture du score monégasque. Des efforts à la récupération et la relance malgré tout.

Memphis (5) : Impliqué sur le deuxième but lyonnais mais moins en vue que ses compères d’attaque. No missile dans la lucarne no party.

Traoré (7) : Il a donné le tournis à Raggi avec des sombreros d’à peu près toutes les parties du corps. Auteur d’une superbe égalisation et d’un bon centre pour Mariano.

Mariano (6) : L’Espagnol a bien suivi la frappe de Memphis pour provoquer un csc de Sidibé, puis a ajusté Sy de la tête pour ouvrir son compteur but en 2018. Un bon petit match d’avant-centre.

Crédits photos : AFP PHOTO / VALERY HACHE

Je mène un combat vain contre le corporatisme et les magouilles dans le football français

Laisser un commentaire