0

Un Stadium en folie et un PSG avec la tête ailleurs. Telle était l’équation à beaucoup d’inconnus de ce Toulouse-PSG, à quelques jours du match face au Real. Un PSG dangereux, qui aura mis très longtemps à trouver la faille. Petite victoire 1-0. Faudra faire mieux mercredi …

La bande à Micka

Lafont (8) : on n’avait plus vu un Lafont aussi en vue à la télévision depuis Patrice et Pyramide.

Amian (6) : On aurait pu imaginer une soirée plus compliqué pour lui face à Neymar mais il a été impeccable jusqu’à… Ce que Neymar le décide.

Yago (10) : J’adore ce nom.

Diop (8) : Papa Bouba peut être fier de lui.

Sylla (5) : Pas évident le football quand on est basketteur.

Imbula (4) : à cette heure-ci il fait la sieste normalement. Ça s’est vu.

Blin (6) : on connaissait sa soeur Coralie, talentueuse et intransigeante professeur de maths au lycée Scotto de Marseille, on à découvert aujourd’hui Alexis. Un caractère bien trempé lui aussi. Comme quoi c’est de famille.

Cahuzac (1) : Aucun pétage de câble, tias change Yannick oh…

Gradel (7) : Pierre-Alain Frau, Georges-Alain de la star ac’ et Max-Alain Gradel, un prénom composé avec Alain = Légende assurée

Yaya Sanogo (10) : Ya! Ya! Ya! Kendrick voice (Pas mieux)

Corentin Jean (1) : Le théorème du double prénom n’a pas fonctionné aujourd’hui. Aucun viol ni meurtre à l’actif d’el Coco.

La bande à Unai

Areola (6) : Il n’a pas encaissé de but de Yaya Sanogo, ce n’est donc pas Ronaldo qui va lui faire peur.

Berchiche (6) : Pas inquiété défensivement et demandeur en attaque. Une sympathique mise en bouche avant le Real.

Kimpembe (6) : Propre et serein comme souvent.

Marquinhos (6) : Gestion tranquille face à une équipe toulousaine dont les rares offensives passaient par les côtés. Pas fatigué pour un sou.

D.Alves (4) : Ses jambes ont l’air de peser 3 tonnes. Tati Daniel Alves.

Lass (5) : Positionné très en retrait, il s’est contenté d’un jeu minimaliste et sans prise de risques.

Rabiot (5) : Peu inspiré et maladroit, son influence sur le jeu a été particulièrement faible.

Lo Celso (5) : Un peu mieux que Rabiot mais sans sortir du lot pour autant.

Di Maria (6) : Il n’a pas réussi à inscrire un octuplé qui lui aurait donné un espoir d’être titulaire à Madrid mercredi.

Neymar (7) : Il a essentiellement orienté le jeu loin du but adverse et a marqué avec un peu de réussite peu après l’heure du jeu. Il garde sa magie pour la saint-Valentin.

Mbappé (6) : Très en jambes, le Français a déposé plus d’une fois son vis-à-vis mais a manqué de réussite dans la surface.

Crédits photos : AFP PHOTO / PASCAL PAVANI