[Ligue des champions] Juventus-Tottenham : Les notes

La Juve a joué dix minutes, et on a longtemps cru que ça suffirait. Mais Tottenham, avec patience, a réussi à décrocher un match nul prometteur en vue du match retour, à Wembley, dans trois semaines. 2-2 donc, au Juventus Stadium, où Pipita a quand même raté son péno. Histoire de choker comme il faut.

Les Italiens

Buffon (10) : Comment ça on va pas lui donner 10 à Gigi ? C’est notre site, on fait ce qu’on veut. #UltimoGigi (Déconne pas, tu vieillis hein).

De Sciglio (5) : Disponible sur son côté, il se bat, s’accroche vraiment. Mais quand, une fois sur deux, il te faut trois touches de balle pour orienter ton ballon…

Benatia (4) : Il est pas là pour son jeu de tête ? Non ? Ni pour sa relance ? Non ? Pour faire le nombre ? Ah, c’est plus compréhensible.

Chiellini (5) : Il a pensé à défendre entre deux formulaires d’inscription à la caisse des retraites. Quand il s’y met, c’est intéressant. Quand il veut moins, ça se voit. Et ça donne des coup-francs à 20 mètres.

Alex Sandro (5) : Pas fainéant, il ne réussit pas tout mais a le mérite de ne pas faire trop de conneries. Un match solide.

Khedira (5) : Sami, c’est le vieux en district qui a joué plus haut, que tu mets au milieu parce qu’il est technique et parce que tout ce qui passe dans sa zone, c’est pour lui. Mais comptez pas sur lui pour courir, « je bosse moi demain oh ! ».

Pjanic (5) : Il a donné sa galette après 3 millièmes de secondes. Apparemment, ça lui suffisait.

Bernardeschi (4) : Quand même moins bon que Bernardeschi Silveschi. Et ça se voit parfois.

Mandzukic (5) : Inconvénient de la cocaïne : un visage qu’on n’aimerait pas croiser à une heure tardive dans les faubourgs de Dubrovnik. Avantage : une résistance à l’effort et à la douleur assez phénoménale.

Douglas Costa (6) : Quand on le sert bien, c’est un poison pour un défenseur moyen comme Aurier. On espère d’ailleurs qu’il y a de la place dans la poche du Brésilien, pour y ranger le Bison de Sevran.

Higuain (4) : Un doublé, ok. Mais un péno raté, un autre énorme choke made in Pipita et une intelligence tactique proche du néant en deuxième mi-temps, au moment où son équipe avait besoin d’un pivot pour remonter. Shanta Guivarc’h.

Les British 

Lloris (5) : Muscle ta main Hugo !

Aurier (2) : Le mentor de Benny Hill.

Sanchez (5) : Sa technique concurrencerait presque ce qui fait la renommée et le PIB de son pays en terme de pureté.

Vertonghen (5) : Il semble être fautif sur le premier but de Higuain. Une erreur qui fait tâche dans un match assez solide.

Davies (3) : Dépose son cerveau dans la glacière au bord du terrain quand il s’agit de défendre et oublie de le récupérer quand il s’agit d’attaquer.

Dier (6) : Il a tout du demi de mêlée : gabarit, taille, tête et nom mais il a décidé de choisir le foot, et c’est réussi. Excellent match.

Dembele (8) : Le meilleur milieu de terrain belge aux cheveux crépus et au prénom commençant par un M. Tu peux aller te coucher Marouane.

Eriksen (9) : On espère que sa femme recevra autant d’amour demain soir qu’il nous en a donné ce soir.

Alli (5) : Même problème que dans sa sex-tape : un énorme manque d’initiative. Il faudra être plus costaud lors de ces grands rendez-vous pour être un grand joueur et un grand acteur.

Lamela (5) : Une patte gauche parfaite pour satisfaire Emiliano Sala lors de la prochaine coupe du monde.

Kane (7) : Le Harry le plus côté de Londres.

Photo : Giuseppe Maffia / NurPhoto

Diezista en freelance entre Madrid et Bordeaux. Souvent au stade, toujours dans l'info.

Laisser un commentaire