[Ligue des Champions] Real Madrid – PSG : les notes

Bernabeu a mis ses habits de lumière pour recevoir le Paris Saint Germain. Dans ce choc, que tout Madrid considère comme l’un des matchs les plus importants de la saison compliquée des hommes de Zidane, le Real se devait d’enclencher la seconde, avant un match retour, au Parc qui s’annonçait bouillant. Chose faite, victoire 3-1 au bout du suspense. Un Real malade, mais un Real qui ne lâche pas sa couronne.

La bande à Zizou

Navas (5) : Quelques parades pour le Serge Benamou madrilène.

Marcelo (8) : Tu veux t’asseoir sur le trone ? Faudra t’asseoir sur ses genoux.

Ramos (6) : Goal volant, il a terrorisé Mbappé et a donné toutes les parties de son corps à son club, se jetant sur toutes les frappes dangereuses.

Varane (6) : Tout en intervention délicate et en anticipation, Raphou a gâché l’anniv de Cavani.

Nacho (4) : Pour la Saint-Valentin, son date avec Neymar s’est transformé en cauchemar. Il voulait être sa Valentine, il a été sa chose.

Casemiro (6) : Faire autant de fautes sans se faire sanctionner d’un jaune est digne des plus grands milieux défensifs.

Kroos (6) : On l’a vu bien meilleur, mais il a appris à Lo Celso ce qu’on appelle « l’expérience ». On ne la fait pas au teuton.

Modric (8) : Jamais eu autant envie de câliner un homme qui ressemble à une prof de français de collège. Masterclass.

Isco (5) : Le dos d’âne du Real. Celui par lequel tu es obligé de passer mais qui te ralentit.

Cristiano (7) : Match moyen et doublé. Il est lancé pour le back-to-back-to-back. SUUUUUUU

Benzema (4) : Des remises sympas, mais globalement absent des débats. Comme des listes de Deschamps mdr.

La bande à Unai

Areola (6) : Ultra décisif en première mi-temps, moins en deuxième. On pourra toujours lui reprocher son intervention sur le deuxième but madrilène, cela reste un bon match de sa part.

Berchiche (5) : Très disponible sur son côté gauche, il n’a pas toujours été rassurant défensivement et la qualité de ses centres laisse à désirer.

Kimpembe (5) : Pas de bêtises, mais pas de coups d’éclats non plus, comme on avait pu en voir il y a un an face au Barça.

Marquinhos (6) : Un match de classe mondiale avant dix dernières minutes fébriles.

Dani Alves (7) : Le danger est souvent arrivé de son côté. Du reste très intéressant offensivement.

Lo Celso (2) : Il s’est mis au niveau des commentaires du duo Josse-Bravo. C’est à dire très bas.

Rabiot (8) : Ne cherchez pas quelle est la femme la plus gâtée de cette Saint-Valentin. Elle s’appelle Véronique.

Verratti (6) : Le Verratti qu’on aime, harceleur et friand de passes verticales.

Mbappe (3) : Peu trouvé par ses partenaires, il n’a pas eu énormément d’occasions de s’exprimer. Et quand il en a eues, le natif de Bondy a fait preuve d’une maladresse assez inhabituelle.

Neymar (6) : Le football romantique. Peut-être trop, parfois.

Cavani (3) : Se rattrapera dans son jardin du Parc.

Crédits photos : AFP PHOTO / GABRIEL BOUYS

L'Equipe Ultimo Diez