Un Vélodrome plus rempli que jeudi accueillait les Girondins de Bordeaux dans un duel historique. Un duel sans grandes occasions, où Bordeaux a très longtemps refusé le jeu avant de s’enhardir en fin de match. L’OM s’impose petitement, 1-0, une victoire capitale dans la course à la Ligue des Champions.

La bande à Rudi

Pelé (?) : On aurait pu mettre une lampe ou Jean Marie Le Pen aux cages qu’il n’aurait pas pris de but, tant les Bordelais étaient inexistants offensivement

Sakai (6) : Bon match du japonais, peut être un peu en deçà des prestations de son concurrent Bouna Sarr

Rolando – Rami (6) : Sereins, propres. Rien à redire, comme souvent Jordan

Amavi (5) : Ce n’est pas encore le Jordan Amavi du début de saison, assez discret offensivement, appliqué défensivement

André Franck Zambo Anguissa Gnabouyou Ndoumbou De Nazario Gaucho (5) : Il a autant ratissé de ballons qu’il n’en a perdu avec de mauvaises passes

Luíz Gustavo (6) : Appliqué, aucune erreur mais on attend un peu plus dépassement de fonction pour le meilleur milieu marseillais Morgan

Sanson (4) : Ses nombreux buts font office d’arbre qui cache la forêt mais il ne faut pas se leurrer : Sanson est très brouillon dans le jeu cette saison.

Thauvin (5) : Discret ce soir, malgré sa tete décisive. Il a souffert face au bloc bordelais très resserré

Payet (7) : Que d’occasions crées par une passe venue d’ailleurs pour le Réunionnais. Qu’est ce que ce sera quand il aura perdu ses 6 derniers kilos en trop!

Germain (3) : Treeees discret ce soir, son petit gabarit a été muselé par les videurs de boîte de nuit Pablo et Kounde

La bande à Gus

Costil (6) : Pour une fois sa parade n’était pas sur des chars, vêtu de cuir et de latex.

Sabaly (5) : Devrait faire un tour en CFA pour recueillir les conseils d’une légende de son poste : Matthieu Chalmus.

Kounde – Pablo (6,5) : Malgré la défaite, ils n’ont jamais été mis en danger ce soir. Pas de doute, avec ces deux-là, la Seleçao est tranquille pour 10 ans !

Pellenard (1) : Tu es NUL, NUL, NUL Théo tu es NUL. Tu t’es même fait remplacé par un ancien élève de SEGPA qui se fait des croc-en-jambe quand il court.

Lerager (2) : Son intelligence hors du commun remet en question toutes les thèses de l’évolution réalisées depuis des siècles. Les scientifiques des 4 coins du monde le déteste.

Meité (3) : Ses 199 centimètres et ses 110 kilos de muscle à 9% de masse graisseuse ne lui ont visiblement pas permis de remporter ce duel face à Florian, 12 ans, 1 mètre 32

Otavio (6) : A gratté beaucoup de ballons ce soir. Et on le préfère à gratter des ballons plutôt que se gratter les avants bras en manque de sa dose de crack.

De Préville (2) : Si Nicolas avait été un animal ça aurait été un chien. Si Nicolas avait été un chien, ça aurait été le genre à être abandonné sur une aire d’autoroute pendant les vacances d’été, accroché autour d’un arbre.

Malcom (10) :  Que Dieu lui accorde sa plus grande protection dans l’épreuve qu’il traverse depuis maintenant 2 ans.

Laborde (4) : Didier Deschamps n’était pas dans les tribunes, pourtant le sélectionneur de l’Equipe de France du sport de Gaëtan était bien au Vélodrome ce soir

Crédits photos : AFP PHOTO / ANNE-CHRISTINE POUJOULAT

L'Equipe Ultimo Diez