Après son élimination en Ligue des champions mardi soir, le PSG recevait cet après-midi l’ogre messin pour se remettre sur les rails. Paris contre Metz, le premier contre le dernier, pour un résultat logique. Score final : 5-0. Les notes :

Les Parisiens :

Areola (6) : Si vous zoomez bien au niveau de la cage d’Areola, vous pourrez observer des dizaines de petites boulettes de papier. Pas de panique, ce ne sont que les restes de la bataille navale qu’il a faite avec Thiago Silva pour faire passer le temps.

Meunier (7) : Quatrième but pour le soldat Meunier cette saison, qui ne déçoit jamais.

Thiago Silva (7) : Il est peut-être « déficient mentalement » mais il reste costaud. Bon contre Metz le challenge n’était pas insurmontable…

Kimpembe (6) : A défaut d’avoir du travail défensif à effectuer, il aura été aux premières loges pour voir son pote Christopher marquer un doublé.

Berchiche (5) : Bah alors ? On se fait manger par les Messins ?

Verratti (7) : Entre deux cartons, Marco Verratti reste la plus grande étoile de ce PSG.

Diarra (5) : Pour son anniversaire, Lass a semblé jouer au ralenti. Une année de plus ça fatigue…

Nkunku (8) : On rigole on rigole mais il a maintenant marqué autant de buts que Kostas Mitrogloups.

Di Maria (4) : Chaque ballon touché par Di Maria est un ballon perdu. On veut bien croire à une coïncidence mais on commence à avoir des doutes.

Mbappe (5) : Grumpy Mbappe a beaucoup soufflé, beaucoup boudé, beaucoup raté et heureusement un peu marqué.

Draxler (6) : C’est beau, c’est propre, c’est Julian Draxler.

Les Messins :

Kawashima (5) : Le meilleur messin ce soir. Acculé, abandonné, fusillé, mais même Hubert Bonisseur de la Bath aurait eu pitié.

Balliu (2) : Six ans passés à la Masia et dans la réserve barcelonaise pour finir dans les poches de Nkunku. Christo > Léo ?

Selimovic & Niakhaté (1) : Quelqu’un aurait quand même pu leur dire que le Crunch c’était au Stade de France et pas au Parc.

Rivierez (3) : N’est pas venu à Paris pour se jeter dans la Seine. A court d’eau dès le début du match.

Diagne (2) : Si le jeu de la bombe était une discipline olympique, il aurait déjà le même palmarès que Michael Phelps. On a rarement vu une personne se débarrasser aussi rapidement d’un ballon. Objectif Paris 2024 ?

Poblete (4) : Un match moyen pour le milieu messin. Il peut néanmoins se vanter d’avoir été l’Argentin réalisant la plus belle prestation de la semaine sur la pelouse du Parc des Princes.

Dossevi (5) : De bonnes intentions, de la percussion, l’un des seuls Lorrains à se montrer, mais peu de réussite, notamment en première période. Un joueur qu’on veut revoir en L1 la saison prochaine.

Milicevic (2) : Invisible.

Cohade (10) : Vous pensiez vraiment que Zinédine était parti de Paris mercredi soir ?

Roux (3) : Élégant comme il est, l’attaquant grenat est resté discret et a préféré que la lumière reste braquée cette semaine sur son élève, sur son apprenti : Cristiano Ronaldo.

L'Equipe Ultimo Diez

Laisser un commentaire