[Ligue 1] Marseille – Lyon : les notes

Un Olympico qui sentait presque le barrage d’accession à la Ligue des Champions, ce soir au Vélodrome. Un OM en pleine forme, un OL en plein doute et pourtant … On a vu tout le contraire ! L’OL s’impose 2-3 et recolle à son adversaire du soir. La troisième place sera l’objet d’un giga suspense !

La bande à Rudi

Mandanda (7) : Performance XXL. Quand aura-t-il toute la reconnaissance qu’il mérite ?

Sakai (non-noté) : une superbe plan sur sa fesse droite après sa sortie prématurée. Remplacé par Sarr (5) qui aura alterné le bon et le moins bon. +1 pour le coup de la corde à linge sur Depay.

Rami (4) : Depuis quelques matchs sur la pente descendante… Attention Roudi, la rotation à ce poste est faible.

Rolando (5) : À combiner dans la surface adverse, il en oublierait presque que son rôle premier est de défendre…

Amavi (4) : A parfois semblé perdu sur le terrain, manquant d’apporter son soutien à plusieurs reprises.

Gustavo (4) : Aura passé plus de temps à dégager de la tête les corners rhodaniens qu’à faire le jeu olympien.

Lopez (6) : Sa note est surtout due au fait que sa titularisation entraîne la présence de Sanson sur le banc.

Thauvin (4) : Gros match oblige, Flotov est resté bien au chaud sous la couette ce soir, tandis que son sosie officiel tentait difficilement d’aller au charbon sur l’aile droite de l’attaque marseillaise.

Payet (7) : Il est enfin redevenu un plaisir à voir jouer. Et ça fait du bien.

Ocampos (4) : Quelques tacles, une embrouille avec le Hobbit de La Comté de Décines… En somme pas grand chose à retenir.

Germain (3) : Germain utilise trempette. Mais rien ne se passe.

La bande à Bruno

Lopes (5) : Antho n’a rien eu à faire et a pris un lob de la tête. Même dans les bagarres, il était loin …

Mendy (6) : Si on n’a pas vu Thauvin, c’est certainement pas un hasard.

Morel (5) : Il a pris tout le monde à l’épaule, le Dwayne Johnson du 69. Belle passe décisive pour Mitroglou.

Marcelo (5) : Tout en muscle, il a muselé un bien trop frêle Valère Germain.

Rafael (3) : Le castagneur de Janeiro n’avait qu’une envie : briser une rotule. Et il a failli réussir !

Tousart (6) : Pas toujours à son aise face à Payet, il a fait le taff contre tous les autres. Bien suffisant face à un tel OM.

Ndombélé (8) : Les matchs contre les relégables ne l’intéressent pas. Lui ce qu’il aime, c’est les matchs d’homme, le dimanche soir sur Canal de préférence.

Aouar (8) : Une première mi-temps timide, une deuxième mi-temps tel Zizou contre le Brésil 2006. Assez incroyable au vu du contexte !

Cornet (5) : On pensait qu’il ne verrait plus le terrain après son match de jeudi. Et il est à l’origine du but qui change le match. Comme quoi, le foot, ça tient à peu de choses …

Traoré (6) : A marqué un but que Mandanda a arrêté. Passeur décisif pour Aouar, il a martyrisé Amavi.

Mariano (4) : Pas buteur, pas précis, pas très utile mais très tchatcheur.

Crédits photos : AFP PHOTO / ANNE-CHRISTINE POUJOULAT

Je mène un combat vain contre le corporatisme et les magouilles dans le football français

Laisser un commentaire