[Liga] FC Séville – Barcelone : les notes

Un match qui ressemblait fort à un piège pour le Barça. Opposé à Séville, à Sanchez Pizjuan, la bande à Dembouz voulait préparer au mieux son quart de Ligue des Champions. Longtemps mené, complètement dépassé, le Barça a remonté deux buts en deux minutes. Grâce à un Messi rentré en jeu et qui a tout retourné. As usual … Score final 2-2. En espérant que cette remontada ne mette pas un coup derrière la tête à de valeureux sevillans avant leur rencontre contre le Bayern.

La bande à Montella

Rico (5) : Le football, un sport qui se pratique avec les pieds. On comprends mieux pourquoi il a choisi d’être gardien de but. Serein sur sa ligne… Quoique.

Mercado (5) : Même commentaire que son copain précédent, sauf que lui joue sur le terrain. Remplacé par Layun (6) qui a couru, couru, et encore couru.

Kjaer (6) : Solide comme un viking.

Lenglet (6) : Dans la lignée de ses dernières sorties. Le meilleur défenseur central français ce soir.

Escudero (6) : Pas pris de crochet de Dembélé. Et c’est déjà très bien comme ça.

Nzonzi (8) : Alloooo Didieeer, est-ce que tout va bieeen Allooo Didiiieeer…

Banega (7) : Plus intelligent que Michael Scofield, fallait oser.

Vazquez (8) : Encore plus élégant que ton joueur préféré.

Correa (6) : Pas pire que certains argentins mardi dernier.

Navas (7) : Jesus old school 2009/2010 best skills futur ballon d’or.

Muriel (7) : Il a dribblé, il a marqué… Mais rendez-nous Wissam.

La bande à Valverde

Ter Stegen (6) : le bel aryen a tenté de tout repousser, mais même les meilleurs pare-balles ne protègent pas tout le corps.

Alba (3) : Plus grosse bouse d’un Alba depuis « Les 4 Fantastiques ».

Umtiti (3) : Deux fois en une semaine qu’il se fait salir par Muriel, l’addition est salée.

Piqué (3) : Bah alors Gérard, c’est de ne plus te faire siffler en sélection qui t’a retourné le cerveau comme ça ?

Sergi Roberto (2) : Ne tirons pas sur l’ambulance.

Rakitic (4) : Orphelin de Busquets.

Paulinho (2) : Les deux erreurs les plus courantes des hommes saouls : envoyer un texto à leur ex, et titulariser Paulinho.

Iniesta (4) : Dans son Hall of Shame, il n’y aura pas beaucoup de matchs … Mais il y aura celui-ci.

Dembelé (1) : Crochet, crochet, crochet, pas un n’est passé. Remplacé par Messi (10), qui a retourné le match à lui seul, en trente minutes. C’est son sport.

Coutinho (5) : Encore trop sur la pointe des pieds. Impose ton style Couti’

Suarez (3) : Il a voulu endosser un costume trop grand. On ne retiendra que son but de raccroc, et encore …

Crédits photos :AFP PHOTO / Cristina Quicler

L'Equipe Ultimo Diez

Laisser un commentaire