Argentine-Islande : les notes

Les Islandais sont bien de retour. Encore une fois, ils sont sortis vaillants pour le premier match de leur histoire en Coupe du monde contre des Argentins très médiocres à l’exception d’Agüero et Messi qui ont essayé tant bien que mal de redresser la barre.

Les Argentins :

Caballero (3) : Sauvez Willy, mettez le grabataire sur le banc.

Tagliafico (4) : Prends confiance garçon, prends donc ton côté !

Otamendi / Rojo (3) : Dumb and Dumber ont vécu un enfer contre le seul offensif du 11 islandais. La CDM va être longue …

Salvio (4) : pour quelqu’un qui ne joue pas à son poste, on va dire que c’est passable.

Mascherano (5) : dépasser en nombre de capes la légende Zanetti sur un nul pourri comme ça, c’est blasphème.

Biglia (2) : Métastase.

Meza (4) : Ça semble être un bon garçon. Dommage pour le football qu’il prenne la place d’un Dybala dans le 11 argentin.

Di Maria (3) : Le retour du fantôme de Saint Germain en Laye

Messi (3) : Il a choke. Comme rarement. De quoi nous rappeler qu’il est humain.

Agüero (5) : Il a tenté mais a finalement touché la plupart de ses ballons loin du but islandais. Difficile de tenir la comparaison physique avec les vikings.

 

Les Vikings :

Halldorsson (7) : stopper le Portugal en 2016 puis l’Argentine en 2018. Alpha.

Saevarsson (5,5) : impuissant sur le but du Kun mais s’est bien rattrapé ensuite.

Arnason (6) : comme Ragnar.

R. Sigurdsson (6) : Ragnar a tenu la baraque.

Magnusson (5,5) : une mission : dégager loin. Mission réussie. Provoque le penalty, sans conséquences heureusement.

Gunnarsson (6) : Le Gun. Il a défendu becs et ongles. Remplacé par Skulason (non-noté).

Hallfredsson (6) : le roi des longues touches a encore frappé. Il a bien muselé Messi. Impérial.

Bjarnason (6) : le plus sauvage des Vikings mais pas assez sur l’erreur de Rojo. Des bonnes choses par la suite.

G. Sigurdsson (6,5) : à la construction sur l’égalisation et une bonne deuxième période. Hâte de voir ce qu’il donnera sur les deux prochains matchs.

Gudmundsson (5,5) : comme ses compères en attaque. Remplacé par Gislason (non-noté).

Finnbogasson (6,5) : il a inscrit le premier but de l’histoire de son pays en Coupe du monde. Déjà dans la légende. Continuons de le surveiller. Remplacé par Sigurdarson (non-noté).

 

Crédit photo : Anton Denisov / Sputnik

L'Equipe Ultimo Diez