Suède-Corée du Sud : les notes

Match compliqué pour les Suédois, qui ont buté face à un très bon gardien coréen. C’est finalement le capitaine Granqvist qui a cassé la muraille asiatique.

Les Suédois :

Olsen (5) : pas vraiment inquiété, sa défense a fait le job.

Augustinsson (6) : le fils d’Augustin a plutôt bien géré son match.

Granqvist (7) : il était partout. Derrière, devant et il marque le penalty. Un Gran Qvist.

Jansson (6) : placé à la dernière minute car Lindelöf était malade, il a bien géré.

Lustig (6) : il a bien apporté offensivement et défensivement ça reste assez propre.

Larsson (5) : pas mal de petites fautes mais ça passe. Remplacé par Svensson.

Ekdal (6) : solide. Remplacé par Hiljemark.

Forsberg (4) : à l’image de sa saison à Leipzig.

Claesson (5) : a plutôt apporté.

Toivonen (4) : très moyen. Remplacé par Kiese Thelin.

Berg (5) : il n’a pas réussi à conclure malheureusement. La Corée c’est quand même au-dessus des clubs Émiratis.

 

Les Sud-Coréens :

H.W Jo (8) : Un match de G.I Joe.

Y. Lee (5) : Ne peut que bien gérer la couverture de son couloir avec ce nom de famille.

Y.G Kim (6) : Le Kim le plus effrayant d’Asie. Super défenseur.

H.S Jang (4) : Hors Sujet Jang.

J.H Park (RIP) : N’a pas eu besoin de park-assist pour se mettre sur le banc de touche dès la 20ème minute après son claquage. Remplacé par Kim (3) qui a provoqué bêtement et inutilement le penalty de la victoire suédoise.

S.Y Ki (4) : Ohé ohé capitaine pas réveillé.

J.C Koo (5) : Si Thierry Roland notait ce match, il aurait déjà pensé avoir noté ce joueur tant il fut discret.

J.S Lee (4) : A préféré se mettre dans de beaux draps plutôt que de jouer simple.

H.C Hwang (6) : Bien meilleur qu’au Vélodrome. On ne pouvait pas faire pire d’un côté…

H.M Son (5) : C’est tout de suite moins facile quand on est pas cheaté par le script hein…

S.W Kim (5) : La tour de contrôle de Séoul. La légende dit que c’est lui qui lance l’alerte lorsque le petit obèse de l’autre Corée fait joujou avec ses missiles.

 

Crédit Photo : Alexander Vilf / Sputnik.

Nissart, Scouser. Xabi Alonso est l'essence même de la classe sur le terrain comme en dehors.