Brésil-Costa Rica : les notes

Les brésiliens ont mis du temps avant d’accélerer, et quand ils sont parvenus à le faire, la défense du Costa Rica et K. Navas ont rarement cédé. Et après son match décevant face à la Suisse, le Brésil a encore du mal à convaincre. Coutinho a fini par délivrer son pays dans les toutes dernières minutes de la rencontre avant que Neymar marque enfin dans les toutes dernières secondes. 

Les notes du Brésil

Alisson (5) : C’était pas un match c’était une session bronzage.

Fagner (5,5) : Un bon apport offensif sur son côté droit

Thiago Silva (6) : O Monstro a bien géré les quelques assauts costariciens.

Miranda (5) : Il a tenu la baraque même si on a plutôt vu TS à l’oeuvre.

Marcelo (6) : Fidèle à lui-même. Il monte il monte il monte et se montre dangereux.

Casemiro-Paulinho (5) : Milieu solide bien que le Costa Rica n’était pas vraiment là pour attaquer.

Coutinho (6.5) : Petit Couteau a tranché dans les arrêts de jeu.

Willian (4) : Lui aussi laisse son talent en Angleterre ? Remplacé par Douglas Costa qui aura bien plus apporté.

Gabriel Jesus (5) : Quand est-ce qu’on aura enfin Firmino titulaire ? (Propagande pro-Liverpool incoming).

Neymar (6) : Plus occupé à obtenir la moindre petite faute qu’à marquer. Mais il a quand même fait des petits gestes qu’on aime.

 

Les notes du Costa Rica

Navas (7) : Ça doit être rassurant pour les défenseurs d’avoir un si bon gardien pour sauver les meubles quand c’est nécessaire.

Oviedo (5.5) : Souvent là pour éteindre le feu, il a toutefois tremblé, lui aussi.

Duarte/Acosta/Gonzales (6) : Compte tenu de l’aramada brésilienne, il est important de souligner la solidité de la défense, tantôt composé de trois joueurs, tantôt de cinq. Bien compact, ils ont souvent réussi à bloquer les offensives de leur adversaire du jour. Jusqu’au moment où Petit Couteau a trouvé la faille.

 Gomboa (5.5) : Il fait un match solide même si son erreur a failli coûter un but à son équipe à la 70ème minute.

Borges (5) : C’est lui qui a eu la meilleure opportunité de son équipe. Le reste du temps il a souvent été dans le brouillard.

Guzman (5) : Rien à signaler. Toutefois précieux pour isoler G. Jesus en première période notamment.

Ruiz (6) : Dès qu’il a pu, il a fait la différence. Surement celui qui a été le plus visible devant.

Venegas (5) : Correct, mais rien d’affriolant non plus.

Urena (5) : Beaucoup trop de mauvais choix.

Crédit photo: Alexei Danichev / Sputnik

 

0

L'Equipe Ultimo Diez