Danemark – Australie : les notes

La première mi-temps aura été relativement agréable entre le Danemark et l’Australie pour ce second match du groupe C. À l’inverse de la seconde qui aura été plus pâle. Finalement, la rencontre se solde logiquement sur un match nul. La troisième et dernière rencontre sera donc déterminante. 

Les notes du Danemark

Schmeichel (6) : Près de 600 minutes sans encaisser un but qui se sont achevés aujourd’hui. Et en plus c’était un penalty. C’est con.

Dalsgård (6) : Simple mais efficace, on en demande pas plus.

Kjær/Christiensen (6) : Solide, la charnière centrale a très rarement cédé face aux offensives australiennes.

Stryger Larsen (6) : On retiendra surtout ce que Leckie lui a fait subir en première période.

Delaney (5.5) : Beaucoup plus visible en première période.

Schöne (5) : S’est fait marcher dessus par Mooy, surtout en seconde période. Mais c’est pas le premier si ça peut le rassurer.

Eriksen (6.5) : Pas forcément très visible offensivement, mais quel but… De toute beauté. À côté de ça, défensivement il aura été très précieux. Pas au four et au moulin du coup.

Poulsen (5) : Aïe. Aïe. Aïe. Deux matchs, deux penalties provoqués.

Jørgensen (6) : On retiendra surtout son excellent travail et sa remise sur l’ouverture du score danoise. Du coup ca lui fait gagner un point parce qu’on est généreux.

Sisto  (6) : Il est la définition du mot frustration. Mais à côté de ça, on avait le sentiment qu’il était omniprésent sur le terrain.

Les notes de l’Australie

Ryan (5) : C’est bieng.

Behich (6) : «Aziz Behich». Nul ne sait s’il est algérien ou croate, en tout cas le garçon a du ballon.

Milligan – Sainsbury (3) : Courses dans le dos, appels contre-appels, grands ponts…. C’était florilège de tout ce qu’il ne faut pas faire qu’on est défenseur central aujourd’hui. A montrer dans toutes les écoles.

Ridson (2) : Encore un joueur qui s’est fait sistomiser.

Jedinak (6) : +1 pour le pénalty et +1 pour le flow.

Mooy (6) : Il était en train de remettre les chauves à la mode, sa mission n’atteindra visiblement pas son but. Et c’est tant mieux.

Kruse (2) : On préfère quand même Penelope ou Monica.

Rogic (3) : Écoute mon grand, avant de passer pour un 9 1/2, commence déjà par réussir à faire une passe.

Leckie (6) : On voulait faire un jeu de mot sur le fait qu’il ne soit pas chanceux aujourd’hui (lucky) ou qu’il n’ait pas fuit ses responsabilités (leaky) mais on se contentera finalement de dire qu’il a été plutôt pas mal.

Nabbout (5) : Pas facile quand les rares ballons que tu reçois sont des parpaings.

Crédit photo: EMMANUEL DUNAND / AFP

Parle d'Allemagne et de Bundesliga, et c'est à peu près tout.