Iran-Portugal : les notes

Le Portugal a eu du mal face à l’Iran qui a bénéficié d’un penalty accordé par la VAR. Les Portugais terminent donc seconds et affronteront donc l’Uruguay en huitième de finale.

L’Iran :

Beiranvand (5) : A tout vécu dans ce match… Des fautes de main, un début de tête-à-tête avec son coéquipier et sort un pénalty de Cristiano !

Hosseini & Pouraliganji (5) : Pas les plus grands esthètes sur le terrain, mais redoutablement efficace pour contrer les tirs et dégager.

Rezaeian (5) : Le vice et la hargne incarnée, n’en reste pas moins bon défenseur !

Haji safi (4) : Le Capitaine a laissé passer Quaresma une fois… Une fois de trop ! Remplacé par Mohammadi, l’homme pirouette.

Ezatolahi (4) : Malheureux fautif sur Ronaldo dans la surface, le jeune milieu de terrain a tout de même livré un match honnête. Remplacé par Anzarifard.

Ebrahimi (5) : Dans la continuité de son tournoi : excellent dans l’entrejeu.

Jahanbakhsh (5) : Lui ne devrait pas faire de vieux os à l’AZ Alkmaar, qu’un bon club vienne le chercher sur-le-champ ! Remplacé par Ghoddos.

Amiri (4) : Pas le plus mauvais, mais pas le plus flamboyant non plus.

Taremi (3) : Trop discret, apport offensif limité. Vous êtes le maillon faible, au revoir !

Azmoun (4) : Il va quand même falloir hausser son niveau de jeu si on veut rejoindre Liverpool monsieur !

 

Le Portugal :

Patricio (5) : Match sans plus où il n’a pas eu grand chose à faire.

Cédric (4) : Sait-il seulement qu’un latéral doit apporter infiniment plus offensivement ?

Pepe (6) : Pas aidé par son collègue cotorep, il a dû travailler pour deux.

Fonte (3) : Roses are red, Violets are blue, Fonte ne sait toujours pas gérer la profondeur.

Guerreiro (6) : Remuant, intelligent et habile. La recette pour un bon match du PGM de Lorient.

William (6) : Voilà maintenant un an et demi qu’il accumule les bons matchs comme celui-ci où il alterne besogne défensive et création du jeu, quel crack.

Adrien Silva (6) : Propre quand il devait relancer, malin quand il devait faire le jeu. Il se boxtoboxise avec l’âge.

João Mario (6) : Ça fait longtemps qu’il n’avait plus sorti ce genre de matchs. Et ça fait du bien au mental au garçon.

Quaresma (7) : Il aime beaucoup trop la pelota pour faire des choses simples. L’Homme.

André Silva (5,5) : Aligné pour peser sur la défense et jouer dans les petits espaces, il a fait cela à merveille. Un but n’aurait pas été démérité.

Ronaldo (5) : Match en dedans. Quand on l’a vu aller chercher des ballons à 50 mètres des buts dès la 20ème minute, on savait que ça allait se passer comme ça.

 

Crédit photo : Mladen Antonov / AFP Photo.

Nissart, Scouser. Xabi Alonso est l'essence même de la classe sur le terrain comme en dehors.