Uruguay-Russie : les notes.

L’Uruguay confirme de nouveau face aux hôtes Russes. Les ultras favoris du groupe A ont bien joué leur rôle et décrochent la première place avec un sans faute. La Céleste héritera de l’Espagne ou du Portugal en huitième de finale, de même pour la Russie en fonction des résultats face au Maroc et à l’Iran ce soir à vingt heures.

 

L’Uruguay :

Muslera (6) : R.A.S Booba 0.9, track 12.

Godin (6) : Malgré l’absence de son « Partner in crimes » en sélection et à l’Atletico Gimenez il n’a pas du tout été inquiété. Serein.

Caceres (6) : Comme ses compères en défense il n’a pas eu grand chose à faire, après midi plutôt tranquille pour Martin.

Coates (6) : Le duel tant attendu dans la raquette entre les deux pivots Coates et Dzyuba n’a pas tenu toutes ses promesses. Les moves dos au panier de Dzyuba n’ont pas su inquiéter Coates.

Laxalt (6) : Just gimme the gees an we be clubbin yow. Gal a make wi please and we be thuggin’ now.
Sippin’ Hennesy an we’ll be bubblin’ yow.
Set we mind at ease we got to take it’s.

Bentancur – Torreira – Vecino (7) : Ce milieu à 3 made in Série A a permis à la Céleste d’être plus équilibrée et de mieux ressortir le ballon que sur les rencontres précédentes grâce notamment à la qualité technique des trois joueurs.

Nandez (5) : Match tellement neutre que l’on se demande s’il n’a pas un passeport suisse.

Cavani (6) : Il a finalement réussi à marquer après avoir essayé à maintes et maintes reprises. Par contre on a attendu pendant 5 minutes que la sono du stade lance le chant a la gloire de Cavani après ce but, en vain.

Suarez (7) : En léger surpoids, Luís a utilisé ce troisième match de Coupe du monde pour continuer son programme visant à la perte de ses quelques kilos en trop et lui permettant de parfaire sa condition physique. Allez dire à Amel Bent que l’on a trouvé mieux que Weigt Watchers : le maté.

 

La Russie :

Akinfeev (3) : Une balle du Pistolero et ça finit avec une mise à mort du Matador. 1,2 et 3-0.

Kudriashov (3) : Le pauvre, on n’a rien pu faire pour lui.

Ignashevitch (3) : Un carton rouge. Faut bien faire croire que les Russes sont cleans.

Kutepov (4) : Il n’a rien découpé.

Smolnikov (4) : Small nique off.

Gazinskiy (4) : Les Uruguayens ont éteint le gaz.

Zobnin (4) : C’est lui qui a pris le Zob des Uruguayens aujourd’hui.

Cheryshev (3) : Un CSC et puis s’en va.

Miranchuk (3) : C’était l’occasion de se montrer, il a préféré rester caché.

Samedov (3) : Où était-il aujourd’hui ?

Dzyuba (5) : Le super-sub est quand même mieux.

 

Crédit photo : Fabrice Coffrini / AFP Photo.

Nissart, Scouser. Xabi Alonso est l'essence même de la classe sur le terrain comme en dehors.

Laisser un commentaire