Islande-Croatie : Les notes

L’Islande termine la coupe du monde en poules. On aurait pu penser qu’après le nul contre l’Argentine ils créeraient la surprise une nouvelle fois. Mais on sait tous que l’histoire est tragique.

 

L’Islande :

Halldorsson (5) : Pas inquiété en première période et ne peut rien faire sur les buts.

Magnusson (5) : Que dire ?

Ingason – R. Sigurdsson (5) : Ils étaient à la maison car ils jouent à Rostov et ça a provoqué une incompréhension. Comme quoi…

Saevarsson (5) : Bon bah retour à l’usine d’extraction de sel la semaine prochaine.

Hallfredsson (5) : C’était mieux avec la barbe quand même.

Gunnarson (6) : Il a été bon aujourd’hui. Le capitaine a assuré.

Gudmundsson (5) : Le fils de Gudmund a fait un match correct.

Bjarnason (6) : Le punching-ball du match, il a pris tous les coups.

G. Sigurdsson (6) : Allez Gylfi t’as mis un penalty ça va.

Finnbogason (5) : Pas verni sur son tir sur la barre.

 

La Croatie :

Kalinić (6) : Des sorties fébriles rattrapées par de très bons réflexes sur sa ligne.

Pivarić (5) : En première mi-temps, son côté, c’était le champ de Mars. A bien rectifié le tir en deuxième avec quelques montées intéressantes, dont celle qui amène le but de Badelj.

Calera-Car (6) : Rudi Garcia serait intéressé par son profil. On comprend pourquoi en voyant sa solide prestation ce soir.

Corluka (5) : Du haut de ses 32 balais, ce ne sont pas onze vikings et quelques clappings qui allaient l’impressionner.

Jedvaj (5) : Un sérieux qu’il faudra de nouveau appliquer au moment de passer le brevet des collèges, jeudi.

Badelj (7) : A fait le boulot de son collègue Kramaric tout en assurant le sien de milieu défensif. Pas mal pour un premier match de coupe du monde.

Kovacić (5) : S’il a aimanté les ballons, il a parfois manqué de rigueur dans ses transmissions.

Perisić (6) : Ses deux pieds >>>>> ton meilleur pied.

Modrić (6) : Difficile pour un chef d’orchestre de briller sans ses musiciens.

Pjaca (5) : Il a beaucoup repiqué dans l’axe, sans jamais vraiment faire mal si ce n’est au nez de Bjarnason.

Kramarić (3) : Pas vraiment concerné par ce match, il a peut-être été déconcentré par la présence des Islandaises en tribunes. Et on le comprend.

 

Crédit Photo : Khaled Desouki / AFP.

L'Equipe Ultimo Diez