France – Argentine : les notes

Comment ça les Bleus de Deschamps peuvent mettre 4 buts dans le même match ? Bon, on a tremblé, on s’est fait dessus à la reprise, mais le principal est là ! Direction les 1/4 ! Uruguay ou Portugal ? Réponse ce soir !

Les Bleus

Lloris (4) : Rien à faire mais trois buts dans la musette.

Hernandez (7) : Sa grinta est un incroyable plus pour l’EDF. Sa qualité de centre aussi. Grande Lucas.

Umtiti (5) : Samuel a les pieds qui brûlent. Qu’est ce que ce sera quand ce sera le match de sa vie ?

Varane (7) : Pas grand chose à faire mais toujours là pour dégager les ballons chauds. Bravo capita… hein quoi Lloris ?

Pavard (6) : C’EST PAS UNE NACHO C’EST UNE PAVARD ! (Sauve son match).

Kanté (6) : Stick UHU solidement accroché à Lionel Messi.

Pogba (6) : Parfois en chaussons, parfois trop laxe … Mais très impliqué !

Matuidi (4) : Passe laser qui crée le centre du second but. Pour les jaloux, pour les haters. (Le reste a été éclaté).

Griezmann (5) : Une célébration Fortnite pour éliminer Léo Messi. Le football est particulier.

Mbappé (10) : Masterclass absolue. 19 ans. Putain vivement demain.

Giroud (5) : Longtemps inutile et pas dans le coup, il a été très précieux pour la remontada, quand les argentins ont baissé de pied.

Les Argentins

Armani (3) : Contrefaçon de Giorgio. Acheté au marché noir.

Tagliafico (3) : Pas al dente, presque bouilli.

Otamendi (3) : Le punk à chien préféré du punk à chien de ton Lidl a raté son match. Handicapé par son 55 de vitesse.

Rojo (2) : Rapidement terminé par Kyky. Son highlight restera contre le Nigéria.

Mercado (4) : Bien aidé par la potion de Diego Armando, il a hurlé, crié, taclé et même marqué. Mais Hernandez est passé deux fois par son côté …

Perez (3) : Etre une petite catin c’est bien. Mais ça suffit pas toujours.

Mascherano (3) : Fatigué et officiellement retiré de tout match footballistique à enjeu.

Banega (5) : Définitivement le meilleur argentin du mondial.

Di Maria (5) : Invisible puis buteur d’une sublime frappe. Ca a relancé Ratatouille et lui a permis de sortir par la grande porte.

Pavon (4) : Michel Pavon > Cristian Pavon

Messi (5) : Toute action dangereuse passait par lui. Mais ça a vite senti le sapin. Fin de carrière internationale pas digne de son talent.

DEBRIEF LIVE DU MATCH ! Venez partager votre joie avec nous :

Crédits photos : AFP PHOTO / BENJAMIN CREMEL

L'Equipe Ultimo Diez