Espagne-Russie : les notes

Après un France-Argentine décoiffant, on s’attendait à des buts et du spectacle dans cet autre huitième de finale à 16 heures. Finalement, des Espagnols en panne d’inspiration et des Russes disciplinés et valeureux à domicile ont dû se départager lors de la séance de tirs au but. Et à ce jeu là, forcément, les Russes l’emportent. Vladimir est heureux, l’Espagne rentre à la maison. AL CARRER.

Les notes des Espagnols :

De Gea (1) : Comme son nombre d’arrêt depuis le début de la compétition.

Nacho (4) : Ne nous a pas fait une Nacho, pardon, une PAVAAAAAAAAAAAAAAARD. Remplacé par Carvajal (4).

Ramos (5) : Sans Messi et Ronaldo, la route pour le Ballon d’or pouvait s’ouvrir. Mais clairement pas avec cette coupe de cheveux.

Pique (3) : Même erreur que son compère de la charnière catalane, vrai mentor. Gérard le grand frère.

Alba (4) :  Jordi, répète après nous : »D’abord je lève la tête, et seulement ensuite je centre ».

Sergio Busquets (5) : Il tente de rattraper Sampaoli au nombre de pas faits dans un stade lors de cette Coupe du Monde. En marchant bien sûr.

Asensio (2) : Giovanni (Asen)Sio. Inutile. Remplacé par Rodrigo (6), qui aura été dangereux dès son entrée.

Koke (3) : Visiblement, Lucas Hernández avait embarqué toute la cargaison de poudre du Cholo. Un tir au but raté pour couronner tout ça.

Silva (3) : A laissé son pied gauche du côté de Manchester. Remplacé par Iniesta (5), qui a tenté, comme d’habitude.

Isco (6) : Le Messi espagnol. Pas forcément pour le talent, mais surtout parce qu’il est terriblement tout seul.

Costa (3) : Prisonnier du KGB. Remplacé par Iago Aspas (5) qui aura eu le malheur de rater le tir au but fatal.

Les notes des Russes :

Akinfeev (6) : Il a dû être vigilant pendant 120 minutes en n’ayant quasiment rien à faire. Un peu comme quand ton train SNCF a du retard. L’enfer. Héros national ensuite, d’abord en prolongations puis aux tirs au but. Igor « Vladimir » Akinfeev.

Zhirkov (4) : Il n’a plus ses jambes de 20 ans pour apporter en attaque et commet la grosse faute qui donne lieu à l’ouverture du score. Remplacé à la mi-temps par Granat (5), qui n’a pas effectué la moindre passe en seconde période. Fuoriclasse.

Kudryashov (5) : Fiodor Kudryashov, flow inégalable avec un nom pareil.

Ignashevich (3) : Plaquage sur Ramos après 11 minutes. Frédéric Michalakov.

Kutepov (5) : Très correct dans sa gestion de sa zone avec Mario Fernandes malgré les tentatives d’incursion de David Silva et Isco. Remplacé par

Fernandes (6) : Le dernier Fernandes en lice dans ce Mondial depuis l’élimination du Portugal.

Kuzyaev (5) : Un match bien lourd où il a couru après le ballon sans jamais vraiment le toucher. Remplacé par Ierokhine (5).

Golovin (5) : Pas de gol pour Golovin.

Zobnin (5) : Pas de… non on peut pas dire ça.

Samedov (6) : Du pressing et de la justesse pour combiner sur le côté droit. Un des poumons de cette sélection.

Dzyuba (6) : Un physique de porteur de piano (cf Omar da Fonseca) et du sang-froid sur penalty.

 

Crédit photo : SEFA KARACAN / ANADOLU AGENCY

L'Equipe Ultimo Diez