Belgique – Japon : les notes

Frites – sushis, bière – saké, le match du soir nous offrait un étonnant duel culinaire et une confrontation palpitante.  A ce petit jeu, la team poisson cru a craqué dans les dernières secondes. Belgique 3 – Japon 2. Les notes :

La Belgique :

Courtois (5) : On l’annonçait comme un grand gardien avant le match, les mains moites, l’assurance d’un gardien anglais… Les similitudes sont flagrantes. Encore un coup de Sergio Ramos.

Kompany (5) : La caravane d’un grand-père. Sa reprise face au gardien aurait pu rentrer dans le top 3 des high-kicks de la saison. Tonton Kompany.

Vertonghen (?) : Un but aussi mystérieux que son match.

Alderweireld (3) : Comment être serein avec lui en défense ?

Meunier (4) : Info mercato : Le PSG et l’OM en discussion pour un échange Meunier-Sakaï.

Witsel (5) : Quand Dembele va partir jouer en Chine pour pouvoir être titulaire, faudra pas voir flou.

De Bruyne (6) : Un match moyen mais auteur du contre qui sauve son équipe.

Carrasco (4) : Comme quoi, avoir l’habitude de jouer contre des asiatiques ça ne fait pas tout. Remplacé par Chadli (10) : Le mec est blessé toute la saison et se transforme en héros d’une nation.

Mertens (5) : A tellement voulu faire marquer Lukaku à tout prix qu’il en a oublié de jouer. Remplacé par Fellaini (8) : Décoiffant.

Lukaku (6) : Le bulldozer a affronté un solide Yoshida. Combatif, aggressif mais pas décisif.

Hazard (7) : Le maestro encore une fois étincelant. Quelle merveille.

Le Japon :

Kawashima (3) : Tout aussi éclaté qu’avec Julian Palmeri et Fallou Diagne devant lui. On a cerné le problème.

Sakai (6) : C’est ce que Carrasco a dit en entrant dans sa poche.

Yoshida (8) : Aussi fiable que Toshiba.

Shoji (5) : Le plus discret des Chinois alliés au nazi du soir.

Nagatomo (3.5) : Excellent offensivement, un soldat défensivement toussa toussa ok. Mais passons au dessus de cela. C’est quoi cette couleur de cheveux ? C’est pas possible. Note divisée par 2. Désolé.

Hasebe (6) : Évoluant à Frankfort, mais n’est pas une saucisse pour autant.

Shibasaki (6) : Il n’a pas joué avec le frein. Toyota FC.

Haraguchi (8) : Even more heroic than Mark Landers

Kagawa (9) : Les mains à la place des pieds. Et cela n’a rien à voir avec la catastrophe de Fukushima. C’est encore plus beau.

Inui (20) : 10/10 pour son match, et + 10 pour être devenu le Manneken-Pis perso de Toto Meunier. Merci et bravo.

Osako (7) : Le meilleur pivot de ce mondial.

 

Photo credits : Odd ANDERSEN / AFP

L'Equipe Ultimo Diez

Laisser un commentaire