[Supercoupe d’Europe] Real-Atletico : les notes

Ce soir à Tallinn, capitale de l’Estonie, s’affrontaient une fois de plus le Real vainqueur de la Ligue des champions et l’Atletico vainqueur de l’Europa League. Cette fois-ci, c’est la bande à Cholo Simeone qui a remporté le trophée. Madrid est de nouveau la capitale du football européen jusqu’à au moins l’année prochaine.

Les Merengues :

Keylor Navas (4) : Le cousin de Booder a décidé de jouer au Twister pendant une fraction de secondes. Mais Costa n’en a rien à faire : roquette dans son crâne.

Carvajal (5) : On pense qu’il reste encore des morceaux d’adducteurs sur la pelouse de Mestalla, d’où le nombre incalculable de passes loupées ce soir.

Ramos (4) : Sorti en huitième de finale contre la tour Montparnasse russe, il a décidé de ressortir une gênance avec Costa qui le promène tout le long du match.

Varane (4) : Triste retour à la réalité. Après avoir été monstrueux durant le mondial, Ramos a déteint sur lui. Raphou, que la force est avec toi.

Marcelo (7) : On aimerait avoir des joueurs qui ont envie de partir à ce niveau. Quand il partira réellement, il faudrait qu’il demande le poste de 10, pour le plaisir de nos yeux.

Casemiro (5) : Une simulation digne de ses grandes heures avec Zidane et des parpaings envoyés sous la pression. On le revoit notre Casemiro national.

Kroos (7) : Pendant que des jeunots remplis de boutons veulent lui manquer de respect, il continue à être le chef d’orchestre de cette équipe merengue.

Isco (6) : Le mode frère musulman activé. Ça cherche la sobriété et l’efficace. C’est là où il devient un très très grand garçon.

Bale (6) : le cheval gallois est sorti de sa prairie pour galoper sur les champs estoniens. Une chose est sûre : il marquera l’empreinte de ses sabots sur des pelouses européennes.

Benzema (7) : Libéré de son dictateur, le soldat de Boulogne-Billancourt a décidé de mettre son chapeau melon pour montrer quel homme il est pour commencer la saison.

Asensio (5) : Beaucoup de mobilité mais peu de ballons. Et si c’était le « Benzema » de Karim et Bale ?

 

Les Colchoneros :

Oblak (6) : Son arrêt réflexe sur la talonnade d’Asensio est magnifique et nous rappelle à quel point ce gardien est exceptionnel.

Juanfran (5) : Auteur d’une très grosse erreur offrant le penalty au Real, il a su bien se rattraper en profitant d’une erreur de Marcelo et en offrant le second but à Costa.

Savić (5) : La petite surprise de ce onze. Alors que l’on attendait tous Giménez titulaire c’est lui qui a été aligné et c’est lui qui « lâche  » KB92i sur le premier but du Réal.

Godín (6) : Comme d’habitude il a été solide. Toujours bien placé et dans le bon tempo sur ses interventions. L’impression qu’il peut jouer jusqu’à 52 ans.

Lucas (6) : On l’a trouvé un poil en manque de rythme surtout en première mi-temps. Mais il n’a été que très peu mis hors de position dans son couloir malgré un Gareth Bale dangereux.

Rodrigo (7) : Quel plaisir de voir jouer ce joueur, on en redemande et on espère le voir jouer le plus souvent possible. Maillot bien rentré dans le short, il a régalé dans le jeu avec et sans ballon. Des lignes transpercées balle au pied, tête levée, des passes bien senties. Grosse performance.

Koke (7) : Délaissés par leur ancien partenaire in crimes Gabi, ils ont livré avec Saúl une belle prestation permettant notamment à leur équipe de ressortir le ballon très proprement. Son but d’un plat du pied en une touche est plein de contrôle et de fluidité. Parfait.

Saúl (7) : MONSIEUR TOP BUT ! Mais monsieur Saúl Niguez, cela ne vous intéresse pas de mettre des buts « normaux » dans votre carrière ? Ne vous arrêtez pas et continuez de nous régaler sur vos BOMBAZO !

Lemar (6) : Il a été le champion du monde le plus en jambe ce soir comme le démontre son activité et son envie de dynamiser le jeu des Colchoneros. Une première encourageante pour le petit Toto.

Griezmann (5) : Un peu discret dans ce match de reprise, quelques belles déviations et passes dans le bon tempo mais pas grand chose à se mettre sous la dent. Manque de rythme ?

Costa (10) : Son premier but est un but d’A-N-I-M-A-L. Le Diego Costa qu’on aime, qui casse tout sur son passage et qui ne laisse rien à son adversaire. Manque plus que le retour des crampons noires et on sera devant les matchs de l’Atleti tous les week-ends.

 

Crédit Photo : Janek Skarzynski / AFP Photo.

L'Equipe Ultimo Diez

One Comment

Laisser un commentaire