[Europa League] Marseille – Frankfurt : les notes

Le finaliste de l’an passé faisait sa rentrée devant une poignée de chanceux, huit-clos oblige. Face à une équipe allemande pas franchement transcendante, Marseille a rapidement mené puis s’est fait endormir. Pourtant en supériorité numérique durant 30 minutes, l’OM n’a jamais pu répondre aux allemands. Pire, ils ont encaissé un second but en toute fin de match. Une désillusion qui finit à 1-2.

Les marseillais

Pelé (5) : S’il est fusillé sur les deux buts, il a tenté de sauver l’OM. Un bel albatros.

Kamara (5) : Il a exposé toute sa qualité technique et son flegme en première période, le tout à un poste qui n’est pas le sien. Plus discret en seconde mi-temps, comme tous ses coéquipiers.

Caleta-Car (5) : Second match pour le croate et c’est déjà beaucoup mieux. Aidé par la faiblesse adverse, il s’est rassuré, en ne prenant aucun risque. Son heure arrive.

Rami (non noté) : 5 petites minutes et sa cuisse a lâché. Même s’il nique la science, il manquera l’Olympico. Remplacé par L.Gustavo (4) qui pensait pouvoir savourer son jour de congé. Et bien non Luiz, et t’en reprends encore pour quelques matchs en charnière !

Sarr (5) : Bouna est de retour, pour le plus grand malheur des côtés gauches adverses.

Strootman (3) : Battu dans les duels, parfois absent des débats, Kéké a donné ses premières impressions de moins bien en trois matchs. Face, pourtant, à des milieux physiques mais peu inspirés …

Lopez (3) : Si l’OM n’a jamais su imprimer son tempo, c’est aussi car Max n’a pas eu son rendement au milieu. Il avait l’occasion de prouver qu’il avait sa place … Raté.

Ocampos (3) : Toujours décisif dans sa compétition, il en oublie parfois de suivre son vis-à-vis et d’être bon dans le jeu.

Payet (5) : Si seulement ses collègues convertissaient ne serait ce que la moitié de ses caviars …

Thauvin (4) : Il a joué collectif une fois dans le match et ça a fini au fond. De quoi lui donner des idées pour les prochains matchs ?

Germain (3) : Le blason de l’OM semble plus lourd sur son maillot que sur celui de ses collègues.

Crédits photos : AFP PHOTO / Boris HORVAT

L'Equipe Ultimo Diez