[Ligue 1] Lyon – Nimes : les notes

Après en avoir pris 5 face au PSG avant la trêve, l’OL se devait de repartir de l’avant avec la réception du promu nîmois. Dominateur au début, les lyonnais se sont fait peur à défaut de faire rapidement le break. En fin de match, c’est Memphis qui coupe le suspense. Score final 2-0 et podium provisoire pour la bande à Génésio.

Les lyonnais

Lopes (6) : Quand ce ne sont pas ses pieds ou ses mains, ses montants se chargent de repousser les tirs adverses.

Mendy (7) : Exilé sur le flanc droit, Ferland est un exemple d’intégration

Marcelo (6) : De la solidité et une passe dé, soirée bien remplie pour le patron de la défense Gone.

Denayer (6) : Il s’est imposé comme le complément idéal au général de la BOPE. Une nouvelle madness de Flo Maurice.

Marçal (4) : Pour son retour, le brésilien a pris un bouillon par Thioub

Aouar (6) : Le magicien lyonnais a fait son match et nous a gratifié de ses prises de balles et passes soyeuses.

Ndombélé (5) : Émoussé par son premier séjour à Clairefontaine, Tanguy a été bien moins en verve qu’à l’accoutumée.

Diop (6) : Petit à petit, le jeune espagnol s’installe comme le pointe basse idoine du milieu lyonnais

Memphis (6) : Il a retrouvé son rôle d’électron libre avec la blessure de Nabilon mais il ne s’est pas montré efficace …  jusqu’au but en fin de match pour assurer la victoire des siens.

Terrier (4) : Bien timide le petit Martin, ce soir. Il a manqué de justesse dans le dernier geste.

Dembélé (6) : Premier but sous les yeux de son public

Les nîmois

Bernardoni (4) : Il avait sans doute parié sur un but de Dembelé. C’est la seule explication possible à sa sortie sur le but du Lyonnais.

Maouassa (3) : Faitout porte mal son prénom.

Harek (5) : Il a globalement souffert dans la profondeur et dans son dos.

Briançon (4) : Si l’ancien Lyonnais voulait faire regretter l’OL de ne pas l’avoir gardé, il s’y est mal pris. Match plus délicat qu’à l’accoutumée.

Alakouch (5) : Petite responsabilité sur le premier but mais toujours une grosse activité et beaucoup de tempérament.

Valls (4) : En politique comme sur un terrain, trop de mauvais choix.

Bobichon (5) : Du caractère et de l’envie. Parfois contre l’OL, ça suffit.

Savanier (7) : Absolument partout, Téji prouve qu’il est une partie de l’âme de cette équipe.

Thioub (6) : Le seul taureau du Gard qu’aucun matador ne veut affronter. Parfois du déchet, mais quelle activité, quelle volonté ..

Bouanga (5) : Pépite à polir. Il tarde toujours à véritablement lancer sa saison. Courage Denis, ça va venir.

Depres (3) : On lui préfère Deschamps.

 

Crédits photos : PHILIPPE DESMAZES / AFP

L'Equipe Ultimo Diez