Marseille réalise le casse du siècle. Face à des Niçois qui ont dominé la première période mais n’ont pas réussi à concrétiser leurs occasions, les Olympiens ont transformé leur seul tir cadré du match en but. Simple, limpide… Vous connaissez la suite.

Les Niçois :

Benitez (5) : Un seul tir cadré marseillais où il est crucifié.

Sarr (5) : Il continue dans ses bonnes performances. Mais par pitié, qu’on arrête de le mettre latéral gauche.

Dante (5) : Des transversales à gogo qui sont des régalades avec un match plus que correct en défense.

Hérelle (5) : Ce système à trois lui convient bien et ses matchs sont assez corrects.

Boscagli (4) : Un peu plus discret que les autres ce soir.

Cyprien (5) : Il lui manque encore un petit quelque chose. Dommage pour sa frappe qui passe tout près du but.

Tameze (6) : Véritable taulier du milieu niçois, on ne le bouge plus du onze type.

Atal (6) : Magnifique à voir jouer. Un bonheur cette trouvaille du Gym.

Maolida (5) : Convaincant, on espère que le premier but viendra bientôt.

Balotelli (4) : Première mi-temps très bonne avec un Mario qui a défendu mais toujours pas de but. Deuxième période c’était Wario, son double maléfique.

Saint-Maximin (6) : Fidèle à lui même avec ses dribbles à n’en plus finir et il pose toujours autant de problèmes en un contre un.

 

Les Marseillais :

Mandanda (7) : C’est sûrement pas avec Balotelli qu’il allait avoir du boulot. Sérieux pour le reste.

Sarr (8) : Pré-convoqué avec les bleus en octobre alors qu’il mange Sidibé matin, midi et soir, c’est insultant.

Rami (4) : Il va falloir arrêter de prendre l’aller-retour pour Paris chaque soir.

Kamara (6) : Un grand oui.

Amavi (3) : Un grand non.

Strootman (6) : Il est de mieux en mieux physiquement et ça se sent. Son apport au milieu est utile.

Sanson (7) : Son but est sacrément important et, pour une fois, son apport dans le jeu aussi.

Lopez (6) : On est durs avec lui. Il apporte une bouffée d’air frais au jeu olympien.

Payet (6) : Moins en jambe qu’a l’accoutumée mais précieux malgré tout.

Radonjic (6) : Complètement idiot mais très prometteur, agressif, percutant. Il a tout pour plaire au Vélodrome s’il se décide à réfléchir.

Germain (3) : Comme le nombre de défenseurs centraux qu’il a décidé d’éviter en allant s’exiler partout sauf en pointe.

Crédit Photo : Valéry Hache / AFP.

L'Equipe Ultimo Diez