[Ligue des Champions] Hoffenheim – Lyon : les notes

Premier de son groupe avant la rencontre, l’Olympique lyonnais avait l’occasion de faire un grand pas vers les huitièmes en cas de victoire ce soir, en terre allemande. Ce fut une histoire d’enchevêtrement. Menés, puis devant au score, puis de nouveau menés, les Allemands ont égalisé au bout du suspense. Score final 3-3. Complètement décousu, mais football champagne.

Les allemands

Baumann (1) : Si vous jouez en tant que gardien le week-end, ne reproduisez pas cette performance. Vos coéquipiers ne vont pas apprécier.

Akpoguma (4) : Superbe air défense sur le troisième but lyonnais.

Vogt (4) : On a passé des jours à évoquer sa transformation depuis l’arrivée de Nagelsmann et voilà qu’il retrouve ses vieux démons quand il faut pas. Heureusement ça n’a pas duré, mais ça fait tâche.

Bicakcic (5) : On le sent un peu timide dans ses gestes et interventions qui sont de facto maladroites.

Kaderabek (6) : Même chose que son coéquipier, il est doucement parvenu à prendre le contrôle sur son vis-à-vis pour le faire souffrir.

Grillitsch (6) : Superbe, comme à son habitude. Le joueur autrichien brille encore une fois. On aime, on adore.

Schulz (7) : Il est devenu une valeur sûre à son poste. Et avoir croisé le chemin de Nagelsmann n’est pas anodin là-dedans.

Demirbay (7) : Son jeu en une touche avec Grillitsch est un régal pour les yeux. Comme chaque weekend, il fait tourner son équipe à merveille. On ne se lasse pas de ses centres millimétrés.

Belfodil (5) : Hyperactif sur son côté, l’ancien lyonnais a posé bon nombre de soucis à la défense des Gones. Il a toutefois été brouillon dans le dernier geste.

Szalai (5) : Lui aussi a mis à mal l’arrière garde lyonnaise qui a dû terminer le match essoufflée.

Kramaric (7) : Crackmaric a bien choisi son moment pour marquer un doublé face à une équipe française.

Les lyonnais

Lopes (6) : « Salut les copains, aujourd’hui dans ce nouveau vlog, direction l’Allemagne où je vais vous apprendre comment masquer les errements de toute une défense. Vous me suivez ? »

Mendy (4) : Une roulette puis une noyade.

Denayer (5) : Pompier sans lance. Difficile d’éteindre des feux avec un simple seau d’eau.

Marcelo (3) : Plus vif pour défendre Bolsonaro que pour défendre sur un terrain.

Tete (4) : A court de forme, et ça tout le monde l’a vu. Surtout son vis-à-vis.

Tousart (5) : Il a beaucoup couru. Pas toujours à bon escient. Aucun véritable apport en phase avec ballon.

Ndombele (7) : Il va finir par remettre les Tanguy à la mode. Son plus grand défi.

Aouar (5) : Une galette pour Depay qui fait oublier de très longs moments d’absence, notamment en phases défensives.

Terrier (3) : Resté dans son trou.

Traoré (5) : Rusé comme un singe 10% du temps. Bête comme un âne les 90% restants.

Depay (6) : Il ne lui en faut plus beaucoup pour scorer. La preuve encore ce soir.

Crédits photos :  THOMAS KIENZLE / AFP

L'Equipe Ultimo Diez