[Europa League] Marseille – Lazio : les notes

L’heure était grave ce soir, dans un Vélodrome amputé de ses virages. L’OM recevait la Lazio Rome avec comme seul objectif de gagner pour se relancer et croire encore en la qualification en 16ème de finale. Et tout ne s’est pas passé comme prévu. Face à une Lazio bien supérieure, l’OM s’incline 1-3 et dit adieu à ses chances de qualification. Coup dur pour le finaliste de l’an passé.

Les marseillais

Mandanda (3) : Sa sortie sur le but de Wallace, tu vas un dimanche à 11 heures dans un village paumé bah tu vois exactement la même. Sauf que c’est en district…

Amavi (4) : Malgré un bon apport offensif, toujours le même problème pour l’ami Jordan : dès que ça met un peu de rythme en face, il a du mal à suivre.

Kamara (4) : Le minot a été mis en difficulté ce soir, c’est le moins que le puisse dire. C’est si rare qu’il faut le souligner.

Rami (3) : Dur, dur de jouer à 57 ans avec un lumbago et une sciatique.

Sakai (6) : Unique point positif de la défense olympienne ce soir.

Strootman (5) : Petit à petit, l’oiseau fait son nid. Même si le match a été compliqué collectivement, il est de plus en plus au rendez-vous.

Luiz Gustavo (6) : Il n’est pas milieu de terrain mais éducateur d’une MJC de 10 cas soc’ à qui il doit tout apprendre.

Ocampos (4) : Il a raté la moitié de ce qu’il a entrepris mais hamdullah il a couru ses 15 kilomètres hebdomadaires.

Payet (6) : Quand on ne le voit pas avancer balle au pied sur ses premiers appuis, on sait que sa transmission n’apportera rien. Théorème qui s’est encore une fois vérifié plusieurs fois ce soir. Un coup-franc génial qui a réveillé le stade.

Sanson (5) : Il a tenté de combiner, de renverser le jeu, de casser les lignes, de marquer, de faire des percées. En vain.

Mitroglou (3) : Ok, il reçoit peu de ballons exploitables. Mais en étant statique dans la surface, ça ne risque pas de s’arranger.

Les romains

Strakosha (6) : Soirée tranquille, il a pu profiter de la petite ambiance. A pris sa lucarne mais que pouvait-il faire ?

Radu (6) : Soirée tranquille, il a pu sentir le parfum de Kostas de tout près.

Acerbi (6) : De la castagne, du vice et de l’intelligence. Bien assez pour contenir les faibles vagues marseillaises.

Wallace (7) : Dans la catégorie « joueur généralement exécrable qui a mis une clim au Vélodrome », il vient d’inscrire son nom.

Lulic (6) : Il a regardé Ocampos courir et s’est contenter de tendre le pied quand il fallait. Malin.

Caceres (5) : Un poil moins à l’aise, il n’a cependant lui non plus pas été inquiété. Incroyable non ?

Lucas (7) : 88 ans et toujours un excellent artilleur.

Parolo (6) : Toujours la passe juste.

Milinkovic-Savic (6) : Du mieux après un gros trou d’air. Quoi de mieux que cet OM là pour se relancer ?

Caicedo (8) : Il va falloir qu’il enregistre vite ce match sur plein de DVD. Ça lui servira en période de mercato, il ne fera jamais mieux.

Immobile (7) : Ca aurait pu être le commentaire pour pas mal de marseillais … Lui paradoxalement, il cavale. Et il régale.

Crédits photos : GERARD JULIEN / AFP

L'Equipe Ultimo Diez