[Ligue 1] Montpellier – Marseille : les notes

Après les contre-performances de Lille et Lyon, ce Montpellier-Marseille avait une importance capitale pour la course au podium. Après une première période d’une incroyable pauvreté, l’OM a rapidement offert deux buts à un Montpellier appliqué et cynique. Et comme souvent, incapable de relever la tête, l’OM s’est effondré. Défaite 3-0 des hommes du Rudi Garcia. Avant jeudi et la probable élimination en Coupe d’Europe…

Montpellier

Lecomte (7) : Lui qui ne rêve que d’un appel de l’équipe contre laquelle il jouait ce soir … Pas sûr que ce match l’ait convaincu d’y signer.

Cozza (6) : Retenez le nom du gamin.

Hilton (7) : En chaussons à 59 ans, c’est indécent. Faudra penser à lui faire une statue …

Congré (6) : Lui non plus n’a rien eu à faire. Une prestation qui confirme son net regain de forme depuis plusieurs semaines.

Lasne (7) : Il n’est pas tombé dans l’unique dribble stéréotypé de Thauvin. Surprenant.

Aguilar (7) : Monte plus vite que l’impopularité de Rudi Garcia sur le Vieux Port.

Skhiri (6) : 5 fruits et légumes par jour, et vous aurez le droit à Morgan Sanson le week-end comme cheat meal.

Le Tallec (7) : Vrai guerrier, vrai sens du sacrifie.

Mollet (7) : Le Kevin de Bruyne de l’Hérault a tout donné pour marquer mais a fini par se muer en passeur décisif.

Delort (5) : Contre l’avant dernière défense de Ligue 1, un 9 qui ne marque pas fait un mauvais match. Barème Rudi Garcia.

Laborde (8) : La résurrection de Gaëtan, acte 12. Un doublé face à l’OM en guise de highlight du début de saison.

Marseille

Mandanda (4) : Va se passer en boucle Seul au monde de Corneille et Lonely d’Akon

Sarr (3) : S’il n’apporte rien offensivement, à quoi sert-il ?

Rami (2) : Il repousse à chaque match les limites du puits sans fond.

Kamara (3) : Quand un minot de même pas 20 piges doit tenir à lui seul la défense… C’est donc ça le Champions Project ?

Amavi (0) : Régulier dans la médiocrité, ça on ne peut pas lui enlever.

Sanson (3) : Quand tu recroises ton premier amour, t’as toujours tendance à surjouer.

Strootman (3) : Plus gros salaire du vestiaire et expert passe latérale.

Luiz Gustavo (3) : Et si l’an passé c’était une surchauffe ? La question peut d’ailleurs se poser pour toute l’équipe.

Thauvin (2) : Le mot passe doit être inconnu de son vocabulaire.

Payet (3) : Exilé à gauche il ne sert strictement à rien.

Germain (2) : Décaler à gauche, décaler à droite. Corde à sauter eh eh.

Crédits photos : PASCAL GUYOT / AFP

L'Equipe Ultimo Diez