[Bundesliga] Dortmund-Bayern : les notes

Mais qui arrêtera le Borussia Dortmund en Bundesliga ? Un peu dans le dur à la mi-temps, les hommes de Lucien Favre ont su remonter au score pour finalement s’imposer face au Bayern 3-2, les laissant à sept points et gardant le fauteuil de leader.

Le Borussia Dortmund :

Hitz (5) : Difficile de juger son match, mais il va en chercher deux dans ses cages…

Piszczek (7) : Il est peut-être vieux mais il est pas encore périmé. Preuve en est ce soir.

Akanji (7) : La tour de contrôle de l’arrière garde c’est lui.

Zagadou (5) : Encore tendre et naïf, cela saute aux yeux sur le but de Lewandowski mais n’enlève rien à son énorme potentiel.

Hakimi (6) : Le Marocain volant a encore fait souffrir son vis à vis avec sa vitesse.

Weigl (3) : Pas dedans, preuve en est son remplacement à la mi-temps par Dahoud

Witsel (6) : C’est dans un match comme celui-ci qu’on l’attend pour tirer son équipe vers le haut. Et il l’a fait en seconde période. Vive la Belgique.

Sancho (7) : What a player man.

Reus (10) : Le combo capitaine x retrouver Lucien Favre lui a donné une seconde jeunesse et c’est pas pour nous déplaire. Quel homme, quel joueur.

Bruun Larsen (6) : Travail de l’ombre absolument incroyable. Moins “bling-bling” que l’Anglais mais tout aussi efficace.

Götze (5) : Pas une grande soirée. Remplacé par Alcacer (6) qui a vite fait oublier son raté.

 

Le Bayern :

Neuer (5) : Il ne peut rien face à un Marco Reus qui renaît. Et l’addition aurait pu être encore plus salée.

Alaba (6) : Bromance éternelle avec Ribéry.

Boateng (5) : Pas irréprochable mais c’est déjà meilleur que son collègue.

Hummels (3) : Un Mats mauvais ça fait toujours plaisir aux supporters du BvB.

Kimmich (6) : Le cyborg Joshua était de sortie ce soir.

Martínez (3) : Il serait peut-être temps de partir, non ?

Goretzka (3) : Reviens Leon j’ai les mêmes à la maison.

Müller (-1) : Creuse encore.

Gnabry (7) : Un centre bonbon pour Lewy et une petite talonnade. Un excellent match pour Serge.

Lewandowski (7) : Robert aurait excellé dans la catégorie plongeons. Heureusement qu’il plante un doublé.

Ribéry (6) : Comme le bon vin. Kaiser Franck a bien régalé.

Crédit photo : Patrick Stollarz / AFP.

L'Equipe Ultimo Diez