Marseille – Limassol : les notes

Dans un Vélodrome qui sonnait plus creux que jamais, l’Olympique de Marseille avait à coeur de terminer sa terrible campagne européenne avec la tête haute face à une équipe chypriote de Limassol remaniée. Rapidement réduits à 10 suite à l’expulsion de Kamara, les Marseillais ont sombré (défaite 1-3) et quittent l’Europa League comme ils l’avaient débutée : par un match honteux.

La bande à Rudi

Escales (3) : Il a pris un aller simple pour l’enfer. Et sans escale.

Kamara (non noté) : 7 minutes jouées, un carton rouge. Sera rentré chez lui pile pour l’épisode inédit des Princes et des Princesses de l’amour.

Caleta-Car (3) : On sent par moment qu’il a sans doute un petit quelque chose. Dommage que ce soit occulté par des errements défensifs, des interventions en retard et des lourdeurs sur les déplacements.

Rami (3) : C’est quand l’OM est en feu qu’il faut sortir l’extincteur, pas quand ça t’empêche de jouer à Fortnite.

Sakai (3) : Il est petit, il est gentil mais au marquage, que d’oublis …

Strootman (2) : C’est l’histoire d’un mec qui pense acheter une machine à laver et qui se trouve à devoir laver son linge à la main.

Gustavo (4) : Luis Gustavo, de central à arrière gauche, Luis Gustavo … Palalalalalalalala

Lopez (4) : Il a mis une galette pour son pote Flotov. Ca fait toujours une chose de mieux faite que les autres.

Thauvin (4) : Une occasion, un but. Le 30ème de l’année 2018 pour lui. Pas mal hein.

Payet (3) : L’implication défensive c’est comme les antibiotiques, c’est pas automatique …

Ocampos (4) : Une semaine arrière gauche, la semaine d’après en pointe. Dans les cas, le constat est simple : de la grinta et du déchet mais c’est toujours le seul qui se met le cul par terre.

Crédits photos : Boris HORVAT / AFP

L'Equipe Ultimo Diez