Manchester City – Everton : les notes

Manchester City ouvrait cette 17ème journée de Premier League en recevant l’Everton de Marco Silva. Après vingt premières minutes compliquées, la bande à Pep a roulé sur leur adversaire du soir. Score final 3-1 et une petite pression mise sur Liverpool.

Man.City

Ederson (5) : Après-midi toute tranquille pour le portier brésilien. Seul moment d’adrénaline, allez calmer les bagarres.

Delph (4) : Son mètre cinquante est très handicapant quand il s’agit de défendre. Se rattrape par son offrande sur Sterling. Mais avertissement travail.

Laporte (6) : Aussi solide pour critiquer publiquement Deschamps que sur le terrain. C’est dire si ses matchs sont bons.

Otamendi (4) : Toujours en train de fêter la victoire de River en Libertadores.

Walker (4) : Niveau sécurité, on préfère toujours son oncle le Ranger.

Gundogan (6) : Quand il régale, il ne le fait pas à moitié.

Fernandinho (5) : A la récup’ c’est un crack, à la passe, c’est l’inverse.

Bernardo (4) : Il a pris du coffre, mais aujourd’hui, que de déchet …

Sané (7) : Le roi Sané.

Mahrez (6) : Riri la street a beaucoup tenté, pas tout réussi, et s’est progressivement éteint tel un briquet sans gaz.

Gabriel Jesus (8) : Dieu que ce doublé va lui faire beaucoup de bien …

Everton

Pickford (3) : N’a été inquiété qu’à bout portant. L’Anglais a évité le CSC de Michael Keane et repoussé la frappasse de Mahrez, mais s’est fait crucifier deux fois par Gabriel Jesus et une par Raheem Sterling.

Zouma (5) : Il parait qu’une belle fille sort toujours avec une copine moche pour se mettre en valeur. Cette fois, Kurt avait la chance d’avoir deux laidrons à ses cotés. Clairement le plus beau des trois défenseurs d’Everton aujourd’hui.

Mina (2) : La copine la plus laide. Horrible sur l’ouverture du score. Complètement à la rue pendant le reste du match. Le double mètre a même réussi à se prendre de la tête par Sterling et Gabriel Jesus. Dire que le Barça l’avait pris pour sa qualité de relance…

Keane (3) : Solide concurrence à André Gomes pour le titre de joueur le plus lent du club. A failli marquer un but de renard des surfaces, mais dans son propre camp. Sinon, on n’a pas envie de goûter à ses coups d’épaule.

Digne (5) : Pas aussi mauvais que la réputation qu’on lui a construit au Barça veut bien le dire. Le meilleur centreur de Premier League statistiquement, passeur décisif aujourd’hui, a réussi à se projeter quand il pouvait et n’a pas pris le bouillon défensivement. Face aux bolides mancuniens, c’est déjà pas mal.

Gomes (4) : Pourtant pas gitan, il ne quitte jamais la caravane accrochée à son short. Un peu plus à l’aise qu’à Barcelone, mais plus à l’aise.

Coleman (4) : Pas facile de tirer son épingle du jeu dans un match où on ne touche presque pas la balle. Mais l’Irlandais a de la bouteille et sent bien le jeu. Sinus Coleman.

Bernard (4) : La mobylette n’a pas réussi à faire la différence offensivement, mais a avalé pas mal de kilomètres. Bernard de la Villardière. Pas innocent dans la performance défensive de Lucas Digne.

Calvert-Lewin (5) : A passé plus d’une heure à vivre un véritable Calvaire-Lewin, mais a réussi à faire mouche sur sa seule opportunité du match. Cette Madjer aérienne méritait mieux…

Sigurdsson (4) : Essoré par le milieu de terrain mancunien, l’Islandais a tout de même réussi à accéléré le jeu de son équipe et partir vite vers l’avant. Match ingrat.

Richarlison (3) : Techniquement, c’est du haut niveau. Mais face aux Citizen, il n’a pas su se montrer. Très beau à voir jouer, mais perdant au final. Richard Gasquet.

Crédits photos : Oli SCARFF / AFP

L'Equipe Ultimo Diez